Des centaines de troubles à l’ordre public ont fortement mobilisé les forces de l’ordre durant les nuits du jeudi 25 au dimanche 28 juin 2020

Publié le 29.06.2020

Dommages à la propriété, troubles à l’ordre public, nuisances sonores, tapages nocturnes… de très nombreux événements en lien avec l’ordre public ont été signalés ce weekend dans le canton, avec pour effet l’engagement de nombreuses patrouilles et des délais d’attente pour les autres interventions et les appels au 117.

Du jeudi 25 juin au dimanche 28 juin sur l’ensemble du canton, ce sont des centaines de sollicitations qui ont été adressées aux forces de l’ordre pour différents troubles à l’ordre public. Ces nuisances ont eu lieu principalement durant la nuit, dans les régions d’Aigle, Montreux, Vevey, Lausanne, Morges, Nyon et Yverdon… pour ne citer que les endroits les plus touchés.

Il s’agissait la plupart du temps de nuisances sonores importantes provenant de personnes circulant dans la rue avec parfois l’utilisation d’installations sonores ou de radios provenant de différents véhicules et diffusant de la musique à très haut volume dans les rues. Ces incivilités étaient parfois accompagnées de jets de bouteilles au sol. A Gland, des déprédations ont également été commises sur plusieurs véhicules. Afin de lutter contre la problématique des véhicules non conformes, bruyants et modifiés, la police municipale de Lausanne a organisé un contrôle de circulation vendredi soir entre 20h et 2h. Cette action a donné lieu à 11 dénonciations pour des véhicules non conformes ou des comportements bruyants au volant.

Les centaines d’appels téléphoniques reçus par le 117 durant ces quatre nuits ont occasionné une surcharge des centrales. En conséquence, des délais supplémentaires ont pu être occasionnés pour l’engagement de patrouilles sur d’autres interventions. A Lausanne, les forces de l’ordre ont été sollicitées à quelque 80 reprises entre samedi et dimanche pour des troubles de la tranquillité publique.

Les polices vaudoises rappellent la campagne  « Faire la fête – Moins de décibels pour un respect mutuel – Faire la tête » qui vient d’être lancée, avec pour but de sensibiliser les noctambules bruyants, au fait que ce qui constitue pour eux un moyen de se détendre, représente pour d’autres une source de stress.

Partager la page