Course poursuite en ville de Renens. Coup de feu tiré par un policier

Publié le 23.07.2020

Une patrouille de la Police de l'Ouest lausannois a tenté d’interpeller un véhicule suspect qui a refusé d’obtempérer aux injonctions. Il a pris la fuite en forçant un barrage de police dressé sur son parcours. Un policier a alors fait usage de son arme contre le véhicule. Il n’y a pas de blessé.

Jeudi 23 juillet 2020 aux alentours de 03h30, une patrouille de la Police de l’Ouest lausannois (POL) a décidé de contrôler une Audi RS3 qui circulait à Renens avec 5 personnes à bord. Le conducteur a refusé d’obtempérer et a tenté de prendre la fuite. Les policiers ont alors poursuivi la voiture. Au cours de la poursuite, ils ont constaté que les plaques minéralogiques de l’Audi étaient celles d’un autre véhicule. Les policiers lui ont intimé l’ordre de s’arrêter, mais le conducteur a accéléré en direction de Lausanne, toujours suivie par la voiture de la POL. Le véhicule s’est engagé sur l'avenue du Chablais en direction de l’avenue de Provence. Au giratoire, il a pris la direction de Lausanne, sans obéir aux injonctions des policiers. Simultanément, un autre véhicule de la POL s'est mis en travers de la route, au chemin de Montoie, pour dresser un barrage. Arrivé à cette hauteur, le conducteur de l’Audi a forcé le barrage. Un policier a alors fait usage de son arme en direction du bas du véhicule qui a poursuivi sa route vers le quartier sous-gare de Lausanne. Arrivés à l’avenue Fraisse, les occupants ont abandonné la voiture et pris la fuite à pied dans différentes directions. Le dispositif mis en place par la police a permis d’intercepter 4 occupants qui tentaient d’échapper à la police. Le 5ème occupant est toujours recherché. Cet événement n’a pas fait de blessé.

Dans sa course, le conducteur de l’Audi a commis de nombreuses et graves infractions à la LCR. Il a également heurté un taxi qui transportait un passager. Ce dernier et le chauffeur n’ont pas été blessés.

Les quatre occupants interpellés ont été emmenés au poste de police pour la suite de la procédure. Il s’agit de deux mineurs de 15 et 17 ans, ainsi que de deux adultes de 20 ans, tous de nationalité suisse.

Cette intervention a nécessité l’engagement de nombreuses patrouilles de la Police Ouest lausannois, de la Police municipale de Lausanne et de la Police cantonale vaudoise.

Partager la page