Les deux activistes de la colline du Mormont pris en charge par la police.

Publié le 03.04.2021

Ce samedi vers 11h30, l’homme qui se trouvait dans un arbre de la colline du Mormont a fait une chute de 5 à 7 mètres. Conscient, il a pu regagner le sol par ses propres moyens et a été pris en charge par le dispositif médical et policier. Une demi-heure après, la femme qui l’accompagnait est également descendue d’elle-même. Tous les deux ont été conduits à l’hôpital pour des contrôles.

Samedi 3 avril 2021, à 11h30, l’une des personnes qui se trouvaient dans un arbre de la colline du Mormont depuis le mardi 30 mars dernier, a fait une chute de 5 à 7 mètres et a été retenue par sa propre corde. Le personnel médical, les pompiers et les policiers présents sur le site sont rapidement intervenus. L’homme en question a pu regagner par lui-même le sol au moyen de son matériel d’escalade. Il a immédiatement été pris en charge par le médecin et l’ambulancier présents. Selon les premiers contrôles, il souffre de blessure légère au niveau du visage. Il a été emmené dans un hôpital pour des contrôles plus approfondis. Alors qu’il était au sol, il a spontanément déclaré aux personnes présentes avoir fait une mauvaise manipulation avec ses cordes.

Cet événement survient moins de 5 minutes après la fin d’un contact établi entre le médecin du détachement poste médical avancé (DPMA), la négociatrice de la police et les deux activistes qui se trouvaient dans l’arbre. Ces contacts avaient lieu au moyen d’un camion nacelle des pompiers qui permettait un rapprochement entre ces personnes pour établir un dialogue et évaluer leur état de santé.

La deuxième personne qui se trouvait également dans l’arbre est descendue par elle-même une demi-heure après l’accident. Il s’agit d’une jeune femme. Elle a également été prise en charge par le dispositif médical et les policiers. Après un premier examen médical sur place, elle a aussi été emmenée à l’hôpital pour un contrôle.

Le procureur de service a été renseigné afin d’établir les circonstances et les conséquences de cet accident.  

Durant toute la nuit, du personnel médical du DPMA, des pompiers et des policiers étaient présents sur site. La veille au soir, la police avait remis à ces deux personnes des fruits, des barres de céréales et du chocolat, ainsi que des bouteilles d’eau et deux couvertures de survie.

 

Partager la page