Alpes vaudoises, la cause du déclenchement de l’avalanche des Rochers de Naye n’est pas établie

Publié le 19.01.2021

Dans le communiqué de presse diffusé hier, il est mentionné que l’avalanche a été déclenchée par les skieurs impliqués. Or à ce stade de l’enquête et des investigations, cela n’est pas établi.

 

Les investigations et opérations d’enquête se poursuivent afin de déterminer les causes du déclenchement de cette avalanche. A ce stade, un déclenchement occasionné par les quatre skieurs impliqués semble peu probable.

 

Rappel des faits

 

Dimanche en fin de matinée, un groupe de 4 skieurs, âgés de 19 à 21 ans et domiciliés sur la Riviera, s’était rendu dans la région des Rochers de Naye, commune de Veytaux, dans le but de faire du ski hors-piste. Vers 1530, ils avaient emprunté une trajectoire qu’ils avaient déjà suivie le matin sous les barres rocheuses des Rochers de Naye, soit les  « Devants de Naye » en direction du lieu-dit Pra Forney. Alors qu’ils se trouvaient tous dans la pente, ils avaient été emportés par une avalanche. Deux des jeunes skieurs avaient pu se dégager et pu secourir un de leurs camarades, partiellement enseveli et légèrement blessé. Quant au jeune skieur disparu dans la coulée de neige, âgé de 19 ans, il avait finalement été retrouvé avec l’aide d’un chien de recherches, peu avant 19h00. Il était enseveli sous plusieurs mètres de neige. Grièvement blessé, il avait été pris en charge par la colonne de secours puis héliporté au CHUV par la REGA. Il y était décédé peu après.

 

Cette avalanche avait mobilisé de très importants moyens de sauvetage, soit 30 sauveteurs de la colonne de secours de Montreux, dont 2 conducteurs de chien et 3 guides de montagne, 3 gendarmes du Peloton montagne de la gendarmerie, et deux patrouilles de police de l’Association sécurité Riviera, deux hélicoptères de la REGA. La Procureure de service, renseignée, avait ouvert une enquête, qui a été confiée aux gendarmes du Peloton montagne de la gendarmerie vaudoise.

Ce week-end, le degré d’avalanche avait été annoncé de niveau 3 (marqué). La Police cantonale rappelle les mesures de prévention. Pour limiter les risques il faut utiliser les itinéraires sécurisés et balisés, se renseigner sur la situation météo et le risque d’avalanche. Chaque skieur hors piste devrait d’emporter un téléphone et un équipement d'urgence: détecteur de victimes d'avalanche, sonde, pelle.

Partager la page