La dernière vente des chaises de la cathédrale de Lausanne aura lieu le vendredi 18.03.22 de 10h30 à 12h30

Publié le 09.03.2022

Dans l’attente de ses nouveaux bancs qui seront vernis officiellement le 1er avril prochain, la cathédrale de Lausanne se sépare d’une partie de son mobilier assis à la faveur d’une grande vente publique qui s’y déroulera le vendredi 14 mars de 10h30 à 12h20. Les chaises en noyer qui équipent le monument depuis 1913 seront vendues 50 ou 100 francs l’unité suivant le modèle, en cash et à l’emporter exclusivement. Une affaire à saisir pour celles et ceux qui rêvent de convier un siècle de patrimoine religieux, politique et culturel à leur table de repas.

Avec plus de 400'000 visiteurs par année, la cathédrale de Lausanne est l’un des monuments historiques les plus visités de Suisse. Aux cérémonies religieuses qui demeurent sa fonction première s’ajoutent les activités officielles parmi lesquelles l’assermentation des Autorités ou encore l’offre culturelle, essentiellement musicale, comme les concerts d’orgue. Pour y asseoir les fidèles, les élus et les mélomanes, les rangées de chaises paillées datant du début du 20e siècle ont fait leur temps et ne sont plus guère adaptées aux besoins d’utilisation actuels.

Aussi le Conseil d’État a-t-il décidé en 2019 de remplacer les chaises par des bancs à dossiers réversibles suivant l’orientation de leurs différents usages. Conçus dans un style contemporain et réalisés en bois de chêne provenant des forêts de l’État de Vaud, les 78 nouveaux bancs prendront place dans la nef pour la célébration des fêtes de Pâques. D’ici là, les 492 chaises disponibles, mais non empilables dans un quelconque entrepôt devront disparaître de l’édifice, et la Commission technique de la cathédrale procèdera par une vente publique qui se tiendra en ses murs le vendredi 4 mars de 09h00 à 16h00.
Ces chaises en bois de noyer ont été fabriquées en 1913, selon un aménagement imaginé par l’architecte cantonal Eugène Bron. Réalisées sur un modèle d’inspiration Louis XIII, elles sont l’œuvre de l’ébéniste lausannois réputé Henry Bobaing. Les 159 chaises munies d’un placet en vannerie seront disponibles au prix de 100 francs l’unité et les 333 autres avec une assise en bois à 50 francs pièce. A noter encore que toutes les transactions se feront en espèces sonnantes et à l’emporter sur le champ.          

Communiqué de presse du 28 février 2022

Téléchargement : photographies des deux chaises de la cathédrale mises en vente

Partager la page