Service d'analyse et de gestion financières (SAGEFI)

Service d'analyse et de gestion financières (SAGEFI)

Organisation

Eric Birchmeier

Chef du Service d'analyse et de gestion financières

Organigramme à télécharger (PDF, 200 Ko)

Prestations

 

Les principales activités du SAGEFI sont:

  • tenir les comptes de l'Etat et consolider les comptes des départements
  • élaborer le calendrier et conduire le processus budgétaire
  • établir la planification à long terme de l'Etat
  • administrer les fonds spéciaux d'utilité publique, les prêts, les titres et les participations de l'Etat
  • contribuer à l'amélioration du système de contrôle financier de l'Etat
  • conseiller et préaviser sur l'application de la réglementation financière, notamment en matière d'octroi et d'exploitation de crédits, et sur les incidences financières des projets de départements
  • établir le plan d'investissement
  • piloter l'amélioration des structure et des procédures de gestion et de contrôle financiers des départements
  • encadrer et contrôler les nouvelles formes de gestion publique dans le domaine financier
  • assurer la vue d'ensemble des finances
  • gérer, maintenir et développer le système informatique comptable et financier de l'Etat

Bases Légales

Des lois spécifiques pour préciser l'utilisation des deniers publics:

L'Etat de Vaud dispose d'un système de contrôle et de gestion des dépenses publiques qui repose sur plusieurs lois mises en vigueur en 2006 et les années suivantes. Cet édifice législatif cohérent précise les règles régissant l'utilisation des deniers publics et institue des procédures qui visent, d'une part, à fournir une vue d'ensemble des finances de l'Etat de Vaud et, d'autre part, à améliorer l'analyse des risques qu'il encourt. L'Etat s'est doté en outre d'une loi sur la Cour des comptes, institution prévue par la nouvelle Constitution vaudoise et entrée en fonction en 2008.

Publications

Chiffres clés

Aux comptes 2016:

  • Dépenses courantes: 9'639 mios
    Par rapport à l'année précédente: +2,2%
  • Revenus totaux: 9'825 mios
    Recettes d'impôts: 6'044 mios
    Par rapport à l'année précédente: +2,0%
  • Résultat (excédent de revenus): 186 mios
  • Investissements bruts: 344 mios
  • Dette nette: 775 mios

 

 

Partager la page