Décès d’un détenu à la prison des EPO

Publié le 18.01.2020

Samedi matin, 18 janvier 2020, le personnel des EPO a découvert le corps inanimé d’un détenu, qui se trouvait seul dans sa cellule. Malgré l’intervention rapide des secours, le médecin n’a pu que constater le décès. Les premiers éléments de l’enquête en cours permettent de conclure à un suicide.

Samedi 18 janvier 2020, vers 0715, le personnel des Etablissements de la plaine de l’Orbe (EPO) a découvert le corps inanimé d’un détenu, seul dans sa cellule. Malgré l’intervention rapide des secours, le médecin de garde appelé sur place n’a pu que constater le décès.

La victime, un homme de 28 ans qui souffrait de troubles psychologiques, était détenue dans le cadre d’une mesure thérapeutique institutionnelle. Il était notamment connu pour infraction à la loi fédérale sur les stupéfiants.

Des investigations sont menées par les enquêteurs de la Police cantonale sous l’autorité de la procureure de service afin d’élucider les circonstances du décès. Selon les constatations initiales, l’intervention d’un tiers est exclue et les premiers éléments de l’enquête permettent de retenir l’hypothèse du suicide.

Cet événement a nécessité l’intervention des agents pénitentiaires, d’une patrouille de la gendarmerie, des enquêteurs de la police de sûreté, du SMUR et du médecin de garde.

Partager la page