Le 44e Paléo Festival de Nyon s’est déroulé en toute sécurité

Publié le 29.07.2019

Tous les services de sécurité ont œuvré main dans la main pour le 44e Paléo Festival de Nyon entre le 22 et le 29 juillet 2019. La présence des équipes de sécurité, de la police ainsi que le dialogue et les mesures de prévention instaurés par l’organisateur et les services publics ont permis à cette édition de se dérouler sans heurts et dans la convivialité.

A l'occasion du  44e Paléo Festival, tous les partenaires sécuritaires ont mis sur pied leur dispositif de sécurité préventif entre le lundi 22 et le lundi 29 juillet 2019. Coordonné depuis le poste de commandement Prangins (PCP), situé dans les bâtiments de l’ORPC de Nyon à Prangins et exploité avec l’appui de la PCI, il a permis d'engager les moyens adéquats et de centraliser 24 heures sur 24 toutes les informations à caractère sécuritaire. Les infractions commises en marge du festival sont très faibles en regard de la présence d’environ 50'000 personnes par jour sur le site et les vols en général ont encore diminué. La Police cantonale, la Police Nyon région et la sécurité Paléo ont maintenu les mesures pour répondre aux menaces actuelles, notamment avec une présence visible de policiers en uniforme à proximité immédiate de l’entrée du festival, sur la « Rue » et la « Pl’Asse ».

Pour l’organisateur, la 44ème édition du Paléo Festival Nyon s’est parfaitement déroulée du point de vue de la sécurité. Aucun problème majeur n’est venu ternir la fête grâce à la bonne préparation et au travail des quelques 1’500 collaborateurs des services d’Accueil et de Sécurité comprenant les secteurs du camping, de la sécurité, de l’infirmerie, de la prévention auprès du jeune public et de la mobilité. Le dispositif de sécurité efficace mis en place a permis de faire face de façon sereine aux différents événements mineurs rencontrés. 7 personnes ont été interdites de festival pour des faits de tentatives de vols en bande et vols à la tire.

Des efforts particuliers ont en effet été menés par les équipes du Festival concernant la surveillance des vols et des délits, avec des résultats extrêmement satisfaisants puisque seulement 31 délits ont été reportés à l’organisateur dont 27 vols, ce qui constitue le plus bas niveau jamais constaté sur le site. Il est à souligner à ce titre l’excellente collaboration avec les autorités en général et la Police Cantonale en particulier, qui a permis un traitement efficace et dissuasif des incidents ou délits constatés.

Le dispositif judiciaire mis en place par la Police cantonale sur le site compte des inspectrices, des inspecteurs et des gendarmes en civil, pour traiter les affaires au premier échelon, dont le suivi est confié aux inspecteurs de la permanence de la police de sûreté. Ce détachement est présent sur le terrain de l'Asse, sur la "Pl'Asse", au camping,et sur l'ensemble du périmètre de la manifestation. Le dispositif judiciaire est également prévu pour des missions de sécurité et d’ordre public à titre préventif. Les policiers ont pu compter sur l'excellente collaboration du personnel de la sécurité privée de Paléo, permettant non seulement d'éviter tout problème majeur, mais également d'interpeller plusieurs délinquants en flagrant délit. Une vingtaine de personnes ont été contrôlées durant la durée du festival. Cinq personnes ont été déférées au Ministère public de l'arrondissement de la Côte pour des vols. Quatre Roumains, dont trois femmes, ont été interpellés pour des tentatives de vol à la tire. Ils ont été interdits de périmètre du festival par l’organisateur.

La Police Nyon région (PNR) et la gendarmerie ont enregistré moins d’une dizaine de plaintes pénales, pour des vols tant au camping (dans les tentes) que sur le reste du site (10 en 2018 et 2017 - 15 en 2016 - 19 en 2015 - 30 en 2014 - 100 en 2013 - 70 en 2012). Suite à plusieurs contrôles de vitesse de courte durée sur les axes menant au festival, la PNR relève que la grande majorité des conducteurs ont respecté les restrictions de vitesse mises en place.

Le camping du Festival a connu une fréquentation en légère baisse par rapport aux années précédentes avec 8’000 personnes (moyenne de fréquentation par jour) dans un environnement sécurisé et agréable. Il est à noter la forte proportion du nombre de camping-cars (400 véhicules en moyenne). Le camping Pal’Asse, avec ses tentes et maisonnettes en location, continue de connaitre un grand engouement, à la grande satisfaction des organisateurs et des campeurs intéressés.

Le PCP a coordonné les mesures en matière de circulation et de parcage afin de répondre à l'affluence des automobilistes, soit une moyenne d’environ 13’500 véhicules par jour avec un record de 16'000 véhicules pour la soirée du vendredi 26 juillet. Face à l’engouement suscité par l’artiste, le concert d’Angèle du vendredi 26 juillet, initialement prévu à 18h45, a été décalé de 15 minutes pour permettre aux spectateurs ralentis par le trafic de ne rien manquer du concert. Ce jour-là, les transports publics ont également été très utilisés par le public, avec une pointe de fréquentation de 7'800 personnes acheminées par le train Nyon-St Cergue en une heure entre 18h00 et 19h00. L’épisode pluvio-orageux survenu dès vendredi soir 26 juillet a nécessité des mesures pour permettre le bon déroulement de la manifestation et en particulier l’accès aux parkings en herbe. Pour la première fois, le concept de circulation en cas de pluie « diluvio complet » a été déclenché le dimanche pour permettre de stationner les véhicules des festivaliers dans de bonnes conditions. Le dispositif journalier comptait 127 hommes et femme de la  PCI, des gendarmes, des agents de la police de Nyon région, et quelques agents de sécurité privée, renforcés durant toute la semaine par 80 pompiers et 35 bénévoles de la région. La PCI a également assuré le ravitaillement de tout le dispositif circulation et du PCP.

En matière de prévention des délits, deux policiers de la direction communication et relations avec les citoyens de la Police cantonale étaient actifs quotidiennement dans l’enceinte de l’Asse pour sensibiliser les festivaliers à la problématique des vols à la tire.

L’administration fédérale des douanes a procédé à deux contrôles les 22 et 26 juillet des différents stands présents sur le site du festival. Les gardes-frontière ont dénoncé plusieurs exploitants pour des infractions douanières, en particulier l’absence de dédouanement de véhicules et de marchandises. Les amendes, droits de douane et la TVA se montent à plusieurs milliers de francs par cas.

L’officier de permanence de l'État-major cantonal de conduite (EMCC), était présent ponctuellement durant la manifestation se tenant prêt à une montée en puissance en cas d’événement majeur nécessitant la mise en œuvre des processus de gestion de crise du canton.

La Police des transports CFF (TPO) était également présente dans les trains circulant entre Lausanne et Genève, ainsi que dans les gares de Nyon, Rolle et Gland afin d’assurer la sécurité des usagers.

Le service médical Paléo, comptant 105 collaborateurs, dont des régulateurs, secouristes, des ambulanciers, des infirmiers et des médecins, s’est relayé 24h/24 au camping et pendant les heures d’ouverture sur le terrain. Il a traité près de 3’000 patients (3’000 en 2018), principalement pour des cas bénins, un nombre restreint d'intoxication alcoolique ou autres, et quelques fractures et traumatismes. 8 patients ont été emmenés en ambulance dans les hôpitaux pour des contrôles ou une prise en charge.

Le SDIS de Nyon a été chargé de la sécurité feu sur tout le site du festival et lors du feu d'artifice le dimanche soir. 110 pompiers volontaires, provenant des SDIS Nyon-Dôle, du SDIS Terre-Sainte et du SDIS Gland-Serine ont assuré à tour de rôle les différentes périodes de garde durant la semaine, 12 pompiers étant présents en permanence aux trois postes d'attente avec deux véhicules lourds de types tonne-pompe, un véhicule léger haute-pression, deux véhicules légers et trois motopompes, ainsi qu’un réseau d’eau sous pression de 5 kilomètres ceinturant le terrain de l’Asse. Les pompiers ont dû intervenir pour une pollution et un départ de feu dans un parking ainsi que pour un feu de voitures sur le parking du camping de Paléo le vendredi 26 juillet. Dimanche soir, le dispositif a été renforcé avec l’engagement de 57 personnes et 6 véhicules pour assurer la sécurité du feu d’artifice.

 

 

 

Partager la page