Un test d’aptitude au SAN va remplacer l’expertise auprès d’un-e psychologue du trafic

Publié le 11.10.2019

Après 3 échecs à l’examen pratique de conduite, les élèves conducteurs doivent se soumettre à un test d’aptitude à la conduite. Cet examen est actuellement réalisé auprès d’un-e psychologue du trafic. Dès le 1er mars 2020, ce test sera remplacé par une évaluation effectuée directement au SAN.

Pour répondre aux attentes de sa clientèle et dans l’objectif d’uniformiser les pratiques avec les cantons voisins, le SAN a décidé de changer sa procédure lorsque les élèves conducteurs échouent pour la troisième fois à l’examen pratique de conduite. Dès le 1er mars 2020, le SAN sera doté d’un outil informatique qui lui permettra de proposer, dans ses locaux, un test d’aptitude à la conduite aux élèves conducteurs ayant échoué trois fois à l’examen pratique du permis de conduire. En cas de triple échec, l’élève conducteur ou conductrice, qui souhaite persévérer dans son apprentissage de la conduite, doit actuellement passer un examen auprès d’un-e psychologue du trafic.

La nouvelle prestation qui sera mise en place au SAN garantira à l’élève un examen plus rapide et moins onéreux. Le test du SAN sera facturé 180 francs, alors que plusieurs centaines de francs sont demandées pour une évaluation auprès d’un-e spécialiste en psychologie de la circulation. Toutefois, si l’élève échoue pour la quatrième fois à l’examen pratique ou que le test d’aptitude à la conduite effectué après le troisième échec n’a pas été concluant, celui-ci ne sera admis à un nouvel examen qu’à la suite d’une expertise favorable relevant de la psychologie du trafic.

Lien vers le communiqué de presse

Partager la page