Interpellation Catherine Labouchère - Les innovations numériques suisses en matière de RH seraient-elles utiles aux entreprises, communes et offices de placement?

Auteur

Catherine Labouchère

Date du dépôt

27.10.2020

Département pilote

DEIS

Département en appui

DIRH

Identifiant

20_INT_36

Commission

-

Délais réponse du CE

01.02.2021

Dernière décision du GC

Transmise au CE, 04.11.2020

Texte déposé

Un récent article de Bilan du 1er octobre 2020 faisait état dans son titre  des " oubliés de la HR Tech suisse ". Certes, les mots sont un peu provocateurs, mais ne traduisent-ils pas un état de fait, à savoir que la digitalisation et le recours à l'intelligence artificielle font encore peur dans bien des domaines et celui des RH en particulier.

 

Or, celui de l'emploi est à ce titre encore bien classique: les pratiques de lecture de CV, entretiens, rédaction de certificats etc, occupent beaucoup de personnel et prennent du temps, ce qui n'est guère performant ni pour les personnes cherchant un emploi, ni pour les entreprises ou organismes étatiques ou privés qui y recourent. La Suisse et le canton de Vaud possèdent un certain nombre de start-up qui sont dédiées à ces nouveautés en matière de RH Tech. Le marché dans ce domaine est prometteur. Il serait regrettable de ne laisser qu'à la concurrence étrangère alors que la promotion de l'innovation technologique fait partie de l'ADN du canton. Cela pourrait aussi rassurer celles et ceux qui sont inquiets de voir les données partir hors du pays.

 

Les questions suivantes sont posées au Conseil d'Etat:

 

- Comment se positionne-t-il face à ces nouvelles technologies en matière de RH Tech ?

- Compte-t-il soutenir les start-up vaudoises qui les développent ?

- Si oui, de quelle manière envisage-t-il de les promouvoir dans les milieux concernés ?

 

Je remercie d'avance le Conseil d'Etat pour ses réponses

Conclusion

Ne souhaite pas développer

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
03.11.2020
27.10.2020

Partager la page