Interpellation Stéphane Rezso et consorts - Un Conseil scientifique uniquement issu de la fonction publique ?

Auteur

Stéphane Rezso

Date du dépôt

02.12.2020

Département pilote

DSAS

Département en appui

-

Identifiant

20_INT_59

Commission

-

Délais réponse du CE

09.03.2021

Dernière décision du GC

Transmise au CE, 10.12.2020

Texte déposé

Récemment le Conseil d’Etat a institué un Conseil scientifique Covid-19 chargé de conseiller le DSAS et le Conseil d’Etat dans sa politique de lutte contre le coronavirus et d’évaluer les décisions à prendre sous l’angle scientifique. Nous pouvons saluer la pertinence et la nécessité de s’entourer d’un aéropage de scientifiques, de médecins et de professeurs, car les membres du Conseil d’Etat ont majoritairement une formation en sciences humaines.

 

Toutefois, ce Conseil est uniquement composé de professeurs et de spécialistes déjà employés par le Canton. Nous aurions pu imaginer que la composition de ce Conseil irait chercher des spécialistes en dehors du cercle de l’Etat, pour ouvrir son horizon scientifique.

 

En effet, il n’y a pas de médecin indépendant et aucun scientifique de haut vol qui a une carrière à succès dans le privé. Finalement le Conseil d’Etat se prive de compétences extérieures au domaine public, bien que nous sommes conscients que c’est le DSAS qui maitrise complétement le domaine de la Santé sur notre Canton.

 

Notre Canton est richement doté en entreprises de biotechnologie, pharmaceutiques, de génie génétique voire même de chimie, en plus des emplois à haute valeur ajoutée qui apportent de la richesse dans les comptes des collectivités publiques. Mais, ce sont aussi des compétences de très haut niveau sur la Recherche et Développement (R&D), la fabrication de médicaments, la production de molécule ou la connaissance des marchés internationaux de leurs entreprises et de leur concurrent sur la Planète, voire la veille stratégique.

 

Il est dommage que notre Canton ne fasse pas appel à des compétences en dehors de la sphère de l’Etat, mais il y a peut-être des raisons que nous n’imaginons pas ?

 

J’ai donc l’honneur de poser les questions suivantes :

 

  • Pourquoi le Conseil d’Etat n’a pas souhaité s’entourer de spécialistes de différents secteurs (pharma, biotech ou chimie) issus du monde privé ?
  • Pourquoi le Conseil d’Etat ne veut pas collaborer  ou s’informer avec les entreprises privées installées sur le territoire du Canton ?
  • Comment ce conseil fonctionne-t-il et qu’est-ce que le DSAS en attend concrètement ?

 

Je remercie d’avance le Conseil d’Etat pour ses réponses.

Conclusion

Souhaite développer

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
09.12.2020
08.12.2020
02.12.2020

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Rémy Jaquier PLR
Maurice Neyroud PLR
Alain Bovay PLR
Daniel Develey PLR
Marion Wahlen PLR
Gérard Mojon PLR
Aurélien Clerc PLR
Laurence Cretegny PLR
Catherine Labouchère PLR
Josephine Byrne Garelli PLR
Florence Bettschart-Narbel PLR
Patrick Simonin PLR
Olivier Petermann PLR
Carole Dubois PLR

Partager la page