Question orale Stéphane Montangero - le gouvernement estime-t-il acceptable que dans une localité de plus de 10'000 habitant.e.s il n’y ait aucune possibilité de test rapide ?

Auteur

Stéphane Montangero

Date du dépôt

12.01.2021

Département pilote

DSAS

Département en appui

-

Identifiant

21_HQU_19

Commission

-

Délais réponse du CE

-

Dernière décision du GC

Terminée, 20.01.2021

Texte déposé

Depuis le mois de novembre, les tests rapides sont déployés progressivement dans notre canton. Ils sont une partie essentielle dans la stratégie de lutte contre le COVID. La question de l’accessibilité aux emplacements de tests, pour l’ensemble de la population est de facto un facteur déterminant. De nombreuses personnes ne veulent pas être immobilisées 24h ou plus, notamment par soucis de leur emploi. Ces tests sont dorénavant disponibles dans la filière cantonale de test et dans de nombreuses pharmacies du Canton.

Attendu que les personnes qui vont aller se faire tester sont susceptibles d’être contagieuses, il s’agit d’éviter au maximum qu’elles ne doivent prendre un transport public avec un trajet de plus de 15 minutes ou de devoir compter sur le véhicule privé d’autrui pour accéder à un de ces tests rapides.

Pourtant à Aigle, c’est le cas, car il n’y a aucune possibilité de faire un test rapide dans cette localité de plus de 10'000 habitant.e.s, chef-lieu de district et véritable hub de transports publics. Nous n’avons pas examiné si cette situation avait lieu ailleurs dans le canton, estimant qu’il y a là une position de principe.

D’où ma question : le gouvernement estime-t-il acceptable que dans une localité de plus de 10'000 habitant.e.s il n’y ait aucune possibilité de test rapide ?

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
19.01.2021
12.01.2021

Partager la page