Interpellation Gilles Meystre et consorts - Partout, foires et salons reprennent... Sauf dans la coquille éternellement vide des halles de Beaulieu!

Auteur

Gilles Meystre

Date du dépôt

02.11.2021

Département pilote

DEIS

Département en appui

-

Identifiant

21_INT_138

Commission

-

Délais réponse du CE

07.02.2022

Dernière décision du GC

Transmise au CE, 09.11.2021

Texte déposé

170'000 visiteurs et 400 exposants à la Foire du Valais (1 au 10.10.2021), 220'000 visiteurs et 352 exposants à l’OLMA de St-Gall (7 au 17.10.2021), 45'000 visiteurs et 300 exposants au Salon Goûts et Terroirs à Bulle (28.10 au 1.11.2021), une nouvelle édition imminente des Automnales à Palexpo (12 au 21.11.2021): force est de constater que le marché national des foires et expositions n’a pas été terrassé par le COVID! Ces lieux d’échange et de convivialité, traits d’union entre ville et campagnes, entre acteurs économiques et clients potentiels, renaissent un peu partout et profitent à l’économie régionale. Sauf… à Lausanne!

 

En effet, depuis des mois, l’agenda en ligne de Beaulieu SA fait montre d’un encéphalogramme quasiment plat, maintenu en vie par la seule grâce du Canton et de son centre de vaccination! Ironie de l’histoire…

 

Côté gouvernance et perspectives, le site laisse à penser que la chienlit se poursuit. Une communication datée du 4 octobre dernier – et passée inaperçue - annonce ce qui suit:

 

« D’un commun accord, le Conseil d’administration de Beaulieu SA et son directeur général, Monsieur Nicolas Gigandet, ont convenu de terminer leur collaboration à la fin de cette année. Cette décision correspond à l’ouverture d’une nouvelle étape dans le développement de Beaulieu. En effet, 2022 verra la fin du chantier du Théâtre de Beaulieu et sa réouverture, l’inauguration du Tribunal arbitral du sport ainsi que le déploiement d’un riche programme d’activités dans les Halles Nord dont le contenu sera rendu public début novembre. (…) La mise au concours du poste de direction interviendra prochainement. » [1]

 

Ainsi, après avoir été repris avec force promesses intenables, puis démantelé par MCH, après avoir fait les gros titres par le licenciement immédiat du Secrétaire général de la Fondation de Beaulieu Marc Porchet (à ce jour, formellement blanchi par la justice), après avoir été transformé en société anonyme en mains exclusivement lausannoises, le site se retrouve à nouveau sans pilote.

 

Niveau perspectives, si un « riche programme d’activités » est certes promis pour les halles Nord (pourtant décrites comme à bout de souffle depuis des années), on cherche en vain l’annonce d’une quelconque activité dans les halles Sud, pourtant construites pour la coquette somme de 47 millions de francs et adaptées à l’activité de salons et d’expositions. L’entreprise MCH, partie sur la pointe des pieds tout en gardant la propriété des marques des différents salons qu’elle a démantelés (Habitat-Jardin, Comptoir suisse, Mednat Expo, Gastronomia, par ex.[2]) aurait-elle ainsi parachevé son œuvre en empêchant toute renaissance?

 

Dès lors, les signataires ont l’honneur de poser les questions suivantes au Conseil d’Etat :

  • Malgré son retrait du site, entièrement laissé en mains de la Commune de Lausanne, le Canton considère-t-il le Centre de congrès et d’expositions comme un lieu stratégique en terme de promotion du tissu économique vaudois, respectivement d’accueil d’événements d’envergure extra-lausannoise?
  • Quelle est l‘appréciation politique du Canton, s’agissant du départ du directeur de Beaulieu, respectivement de la quasi absence d’activités programmées dans les halles Sud ?
  • Le Canton et la Ville de Lausanne se sont-ils préoccupés de la propriété des marques des salons organisés à Beaulieu et ont-ils tenté de les conserver, lors des nombreuses négociations préparant le départ de MCH? Dans la négative, pourquoi?

 

                                                                                                                

[1] beaulieu-lausanne.com (consulté le 1.11.2021)

[2] Ces 4 salons sont toujours propriété de MCH, selon le site de l’Institut fédéral de la propriété intellectuelle. Pour plus d’infos, database.ipi.ch/database-client/search/query/chmarke (consulté le 1.11.2021)

Conclusion

Ne souhaite pas développer

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
09.11.2021
02.11.2021

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Guy Gaudard PLR
Nicolas Croci Torti PLR
Marc-Olivier Buffat PLR
Pierre-François Mottier PLR
Philippe Germain PLR
Sergei Aschwanden PLR
Claude Matter PLR
Carole Schelker PLR
Daniel Develey PLR
Sylvain Freymond UDC
Florence Bettschart-Narbel PLR
Jean-Luc Bezençon PLR
Jean-Marc Genton PLR
Rémy Jaquier PLR
Nicolas Bolay UDC
Georges Zünd PLR
Stéphane Masson PLR
Aurélien Clerc PLR
Jean-François Cachin PLR
Pierre-Alain Favrod UDC
Jérôme Christen LIBRE
Maurice Treboux UDC
Josephine Byrne Garelli PLR
Philippe Cornamusaz PLR
Grégory Devaud PLR
Gérard Mojon PLR
Dylan Karlen UDC
Carole Dubois PLR
Anne-Lise Rime PLR
Jean-Marc Sordet UDC
Chantal Weidmann Yenny PLR
François Cardinaux PLR
Jean-Bernard Chevalley UDC
Jean-François Thuillard UDC
Denis Rubattel UDC

Partager la page