Interpellation Didier Lohri - Méga-Saute-mouton Morges - Allaman

Auteur

Didier Lohri

Date du dépôt

16.11.2021

Département pilote

DIRH

Département en appui

DIT

Identifiant

21_INT_150

Commission

-

Délais réponse du CE

21.02.2022

Dernière décision du GC

Transmise au CE, 23.11.2021

Texte déposé

Pour la Métropole lémanique, la réalisation d’une nouvelle ligne ferroviaire Lausanne-Genève est indispensable et urgente.

Les Conseils d’Etat genevois et vaudois ont communiqué très rapidement le remède à apporter pour tenter de résoudre cette problématique des pannes à répétition.

Le texte rappelle les règles et l’orientation indiquée par les 2 cantons.

 

A la lecture du communiqué, les conseils d’Etat préconisent une seule et unique piste.

« … la solution en retenant dans le cadre de la prochaine étape d’aménagement PRODES 2035 la réalisation d’un tunnel à double voie entre Morges et Allaman, première phase de la future ligne. Son intention actuelle de réaliser au coup par coup des bouts de troisième, puis de quatrième voie dans le même secteur pour résoudre les problèmes de capacité, n’est pas une solution fiable et durable. »

 

Ainsi ai-je l’honneur d’interpeller le Conseil d’Etat Vaudois sur les éléments suivants.

 

  • Est-ce que pour accélérer les démarches avec la Confédération, les cantons sont prêts à préfinancer les études comme les agglomérations suisses alémaniques l’avaient fait pour les RER ?
  • Est-ce que la proposition de la construction d’un tunnel, dans le même secteur que les lignes actuelles, découle d’une étude menée au niveau de la Confédération ou est-ce une idée des cantons ?

 

Les réseaux de télécommunications sont maillés aux moyens de connexions physiques bien distinctes afin de diminuer le risque de perturbations dû à l’affaiblissement de terrains dans un même secteur ou autres accidents de pelles mécaniques arrachant toutes les lignes par exemple.

Découlant de cette pratique, la concentration des liaisons sur l’arc lémanique n’est pas idéale. Un parcours de délestage devrait être étudié et désengorgeant les centres villes de bus amenant la population de la périphérie aux gares.

 

  • Est-ce que le Conseil d’Etat possède ou à réaliser une étude en donnant une mission d’éviter l’axe du bord du lac pour relier Lausanne à Genève ?
  • Est-ce que le Conseil d’Etat peut préfinancer une étude offrant un parcours de délestage à l’axe Morges – Allaman en utilisant les trains régionaux du BAM et du Nyon-St-Cergue ? (L'idée serait de relier par petites étapes les jonctions, entre imaginons Yens via Aubonne, Gimel et Arzier-le Muids offrant la possibilité aux habitants de rester sur le Jura sans descendre en plaine pour remonter)
  • Peut-on étendre cette vision entre le BAM et le Nord Vaudois en liant l’Isle via La Sarraz et Eclépens ?

 

En vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à cette interpellation dont le principe date du siècle passé (1916).

 

Conclusion

Souhaite développer

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
23.11.2021
16.11.2021

Partager la page