Interpellation Stéphane Montangero et consorts - Les Transports public dans le Chablais sont-ils à la croisée des chemins (de fer) ?

Auteur

Stéphane Montangero

Date du dépôt

23.03.2021

Département pilote

DIRH

Département en appui

-

Identifiant

21_INT_41

Commission

-

Délais réponse du CE

28.06.2021

Dernière décision du GC

Transmise au CE, 31.03.2021

Texte déposé

Le Chablais est une région en plein développement et l’offre en transports publics a également suivi cette tendance : elle a fortement augmenté ces dernières années, notamment par le lancement de MobiChablais fin 2018. Nous nous réjouissons de cet essor des transports publics.

Cependant, tout développement devrait être accompagné, si possible en amont, par une réflexion, un cadre, un schéma directeur qui permette de créer le maximum de synergies et d’éviter la profusion de fausses bonnes idées, créant des attentes auprès de segments de la population et qui, au final, ne pourront être satisfaites, car basées un focus trop partiel (pour ne pas dire partial) et ne répondant pas à l’intérêt général.

Aujourd’hui nous constatons que diverses propositions émergent çà et là, de manière sporadique, avec à chaque fois un focus particulier, mais manquant la plupart du temps de la nécessaire vision d’ensemble susmentionnée. Ces idées, propositions et autres sont le reflet d’un besoin plus large : répondre à des besoins actuels pressant, dus au développement susmentionné. D’où la nécessité d’une réflexion globale, comprenant l’ensemble du Chablais, englobant les deux cantons, qui permettrait de poser un cadre d’analyse, de proposer des pistes de travail et d’éviter la dispersion de forces induit par les propositions susmentionnées et le fait que chaque auteur-e défende bec et ongles uniquement son point de vue.

Or, cette réflexion, indispensable, ne semble pas avoir eu lieu. Elle permettrait pourtant de répondre entre autres à des questions tels que (liste non exhaustive) : Comment optimiser le réseau ? Comment utiliser au mieux la complémentarité entre l’offre CFF (ligne du Simplon, que l’on sait saturée) et l’offre TPC, que ce soit au niveau du rail ou des lignes de bus ? Est-il possible, pertinent, réaliste de créer un vrai RER avec les TPC ? Comment trouver des solutions rapides pour relier Monthey ? Comment éviter que certaines communes ne fassent les frais d’une « optimisation », style ligne directe pour Monthey ? Certaines lignes pourraient-elles être optimisées, par exemple en repensant le trajet ?

Les soussigné-e-s estiment que l’ensemble de l’offre doit être pensée en complémentarité, non en opposition, entre les deux côtés du Rhône. Le Chablais doit être pensé région. C’est dans cette optique que, au vu de ce qui précède, nous avons l’honneur de poser les questions suivantes au Conseil d’Etat :

1)    Quel est l’avis général du Conseil d’Etat quant à la nécessité d’une réflexion globale concernant les transports publics au niveau de l’ensemble du Chablais ?

2)    Quelles mesures le Conseil d’Etat a-t-il déjà prises ou compte-t-il prendre dans ce but ?

3)    Quelles autres pistes pourraient être explorées dans cette optique ?

4)    Enfin, comment cette réflexion et l’ensemble de cette thématique est-elle discutée, concertée, partagée avec les autorités valaisannes, notamment afin de bénéficier de financements fédéraux dans le cadre de certains projets d’intérêt régional ?

 

Nous remercions par avance le Conseil d’Etat pour ses réponses.

Conclusion

Souhaite développer

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
30.03.2021
23.03.2021

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Muriel Thalmann SOC
Eliane Desarzens SOC
Sébastien Cala SOC
Cendrine Cachemaille SOC
Delphine Probst SOC
Sylvie Pittet Blanchette SOC
Isabelle Freymond SOC
Jean Tschopp SOC
Alberto Cherubini SOC
Pierre Dessemontet SOC
Arnaud Bouverat SOC
Olivier Gfeller SOC
Monique Ryf SOC
Léonard Studer VER
Valérie Induni SOC

Partager la page