Interpellation Stéphane Rezso - A quand un camion roulant à l’hydrogène au service du Canton ?

Auteur

Stéphane Rezso

Date du dépôt

16.06.2021

Département pilote

DES

Département en appui

DIRH

Identifiant

21_INT_87

Commission

-

Délais réponse du CE

21.09.2021

Dernière décision du GC

Transmise au CE, 23.06.2021

Texte déposé

La technologie avance alors que les états réglementent. Le canton de Vaud ne fait pas exception, créant force de nouveaux règlements ou de nouvelles directives pour les entreprises, mais notre Canton est-il vraiment exemplaire ?

 

Récemment, en mars 2021, une station - service de remplissage d’hydrogène a été mise en service à Crissier. Si les premières voitures sont relativement onéreuses, plusieurs entreprises ont déjà commandé des camions fonctionnant à l’hydrogène. Grâce à cette nouvelle technologie les problèmes d’autonomie ou de puissance  pour des camions sont résolus par rapport à l’électricité et aux lourdes batteries nécessaires  pour déplacer la charge utile.

 

Evidemment, nous en sommes au début des développements mais nos voisins investissent des milliards dans la filière de l’hydrogène. En effet, l’Allemagne a voté en juin 2020 un plan à 9 milliards d’euro d’investissement, la France a voté 7,2 milliards en septembre 2020 pour la filière de l’hydrogène. Avec ces investissements massifs au profit de cette technologie, cette filière va faire des bonds rapides en avant.

 

Le secteur des bus et des camions à hydrogène, est en plein développement. Plusieurs fabricants proposent des modèles qui satisfont plein de critères. Les camions vont constituer l'essentiel de la future demande car un camion de transport consomme environ 10 tonnes d'hydrogène par an contre 150 kilos pour une voiture privée. Les poids lourds seront donc le moteur qui va justifier les investissements nécessaire dans la production d'hydrogène. C'est le grand avantage des camions: ils vont permettre de produire et de vendre plus rapidement de grandes quantités d'hydrogène et donc de faire émerger une activité économique.

 

Notre Canton n’est pas particulièrement innovant, malgré la présence de l’EPFL, de l’UNIL et de super écoles d’ingénieurs, nous sommes rarement en pointe, cultivant en permanence une certaine retenue. La technologie va nous apporter plusieurs solutions pour lutter contre le réchauffement climatique, l’hydrogène peut nous aider à diminuer notre dépendance au fossile, le Canton doit montrer l’exemple et ouvrir la voie ! Il s’agit d’investir pour aider au démarrage de la filière et acquérir une expérience qui sera profitable au climat.

 

J’ai donc le plaisir de poser les questions suivantes au Conseil d’Etat :

 

  • Quand un camion fonctionnant à hydrogène intègrera le parc véhicule du Canton ?
  • Sinon pourquoi le Canton ne considère pas l’hydrogène comme une solution pratique pour lutter contre le réchauffement climatique ?

 

 

Conclusion

Souhaite développer

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
23.06.2021
22.06.2021
16.06.2021

Partager la page