Postulat Blaise Vionnet et consorts au nom du groupe vert'libéral - Rétablir une équité pour l'examen médical de l'aptitude à la conduite des seniors

Auteur

Blaise Vionnet

Date du dépôt

08.12.2021

Département pilote

DCIRH

Département en appui

DSAS

Identifiant

21_POS_63

Commission

CTSAP

Délais réponse du CE

-

Dernière décision du GC

Renvoyé à commission, 14.12.2021

Texte déposé

Postulat  Blaise Vionnet  et  consorts au nom du groupe vert’libéral

 

Rétablir une équité pour l’examen médical de l’aptitude à la conduite des seniors

 

L’examen médical de l’aptitude à la conduite des seniors est obligatoire dès 75 ans. Il doit ensuite être renouvelé tous les 2 ans. Dans la convocation que reçoivent les conducteurs par le Service des automobiles et de la navigation, il est mentionné que les frais sont à la charge des conducteurs :

 

Constat :

La réalité du terrain est la suivante. Approximativement la moitié des médecins vaudois suivent cette directive et envoient une facture directement aux conducteurs pour cet examen. Ces factures ne sont par conséquent pas adressées aux assurances. L’autre moitié des médecins facture cet examen uniquement à l’assurance de base en incluant cet examen dans un bilan de santé et en « offrant » ainsi à leurs patients un montant qui serait normalement à leur charge et qui est facturé dans les honoraires de la LaMal.

Il ressort de ce constat qu’il existe une inégalité, voir une injustice, puisqu’une partie des seniors doit payer cet examen (entre 100 et 200 frs selon le temps requis pour l’examen) et une autre partie se fait offrir cet examen dans le cadre de l’AOS (Assurance obligatoire des soins).

Environ 23 000 examens de l’aptitude à la conduite pour les seniors sont effectués chaque année dans le canton. Si l’on estime que la moitié de ces examens sont facturés à l’AOS, cela implique, en considérant une moyenne de 150 frs par examen, qu’un montant approximatif de 1.7 millions de frs est facturé chaque année à l’AOS plutôt qu’aux conducteurs.

 

Proposition :

La Société vaudoise de médecine avait été interpellée à ce propos il y a plusieurs années par un courrier du postulant. Dans sa réponse, la SVM disait qu’elle ne pouvait pas exclure que de tels examens ne soient inclus dans des consultations médicales et qu’elle laissait la liberté à chaque médecin de facturer comme il le souhaitait.

En conséquence, nous avons l’honneur, par ce postulat, de demander au Conseil d’Etat de trouver une solution pour permettre la levée de cette inégalité.

Une possibilité serait de demander au SAN d’envoyer une facture avec un forfait pour un examen de 45 minutes au conducteur, comme le SAN le fait déjà pour l’expertise des véhicules, et de rembourser ensuite le médecin pour son travail.

 Cette manière de faire permettrait de lever l’injustice actuelle et de faire économiser un minimum de 1.5 million à l’AOS chaque année.

Conclusion

Renvoi à une commission avec au moins 20 signatures

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
14.12.2021
08.12.2021

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Taraneh Aminian EP
Olivier Petermann PLR
Muriel Thalmann SOC
Pierre Zwahlen VER
Cloé Pointet V'L
Circé Barbezat-Fuchs V'L
Andreas Wüthrich VER
Graziella Schaller V'L
Jean-Christophe Birchler V'L
Céline Baux UDC
Léonard Studer
Jean-François Chapuisat V'L
Vassilis Venizelos
Philippe Vuillemin PLR
Jérôme Christen LIBRE
Sylvie Podio VER
Daniel Ruch PLR
Cédric Echenard SOC
Claude-Alain Gebhard V'L
Jean-Marc Nicolet
Jean-Louis Radice V'L
Laurent Miéville V'L
Carole Dubois PLR
Claire Richard V'L
François Cardinaux PLR

Partager la page