Interpellation Pierre-Alain Favrod - y a-t-il mutinerie au sein du réseau écologique de la basse plaine du Rhône

Auteur

Pierre-Alain Favrod

Date du dépôt

21.06.2022

Département pilote

DJES

Département en appui

DFA

Identifiant

22_INT_91

Commission

-

Délais réponse du CE

21.11.2022

Dernière décision du GC

Transmise au CE, 23.08.2022

Texte déposé

Tout d'abord je tiens à déclarer mes intérêts, je suis président de ce réseau écologique. Le périmètre du réseau est de 3953ha, dont 1595ha de SAU.

A la fin de la première phase de mise en œuvre en décembre 2021, le réseau comptait un total de 57 exploitants.

Dernièrement j'ai pu voir une émission concernant le lancement de 《 Yvorne Grandeur nature 》 où tout son vignoble sera géré de manière beaucoup plus écologique et sera suivi par des scientifiques. 

La Haute école de viticulture et œnologie de Changins va accompagner durant 5 ans ce projet. Selon son Directeur, Monsieur Briguet, ce qui rend innovant ce projet, c'est l'accent mis sur l'augmentation de la biodiversité, qui comprend des mesures et des relevés de flore, de faune, d'oiseaux, de reptiles.

Le territoire d'Yvorne fait toujours partie du réseau de la basse plaine du Rhône depuis sa création il y a 9 ans.

Tous ces relevés de faune, flore etc ont déjà été effectués par le suivi des biologistes pendant toutes ces années et un rapport final au bout des 8 années du réseau a été élaboré et validé par la DGE biodiversité.

Le réseau à sa création, il y a 9 ans, a obtenu une subvention cantonale de12'000.-.

Pour le solde de la facture,  les adhérents, agriculteurs, viticulteurs, ont réglé la totalité des frais, des études, des rapports de suivis par les biologistes.

 

Ce développement m'amène à poser les questions suivantes au Conseil d'Etat.

 

1. L'association Yvorne Grandeur nature va-t-elle créer un réseau bis sur son territoire?

2. Est-ce que L'Etat de Vaud subventionne d'une manière ou d'une autre cette association?

3. Que pense la DGE de ce futur doublon d'étude?

4. Est-ce que Yvorne Grandeur nature tient compte des études réalisées sur son territoire par les      biologistes du réseau de la basse plaine du Rhône? Si non, pourquoi?

5. Y aurait-il des conséquences pour le réseau écologique de la basse plaine du Rhône si le territoire d'Yvorne devait faire partie d'un autre réseau?

Conclusion

Souhaite développer

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
23.08.2022
21.06.2022

Partager la page