Postulat Marc Vuilleumier et consorts - Un avenir pour les internats avec école spécialisée?

Auteur

Marc Vuilleumier

Date du dépôt

06.09.2022

Département pilote

DJES

Département en appui

DEF

Identifiant

22_POS_47

Commission

COFOR

Délais réponse du CE

-

Dernière décision du GC

Renvoyé à commission, 13.09.2022

Texte déposé

Notre canton compte 5 internats avec école spécialisée pour des enfants en âge de scolarité obligatoire :

Le Home Chez Nous au Mont-sur-Lausanne, la Fondation Serix à Palézieux, l’Association le Châtelard à Lausanne, la Fondation Ecole Pestallozi à Echichens, Pré-de-Vert à Rolle.

Ces institutions proposent environ 150 places à des enfants en grande difficulté ne pouvant suivre, malgré l’école inclusive, une scolarité classique et ne pouvant vivre au sein de leur propre famille. Ces enfants sont placés par divers services de l’Etat, la DGEP, le Tribunal des mineurs, le Service des curatelles et tutelles par exemple. Le but de ces institutions est, lorsque cela est possible, de réintégrer ces enfants dans l’école inclusive grâce à un suivi spécialisé et individualisé, ce but est atteint dans la majorité des situations.

Depuis quelques années, certaines de ces institutions déplorent un manque de soutien et de reconnaissance de la part de la DGEP, soutien et aide à la guidance pourtant inscrits dans un contrat de prestations qui lie les parties. Au contraire, certains déplorent une grande méfiance de la DGEP se traduisant par une « auditocratie » instillant insécurité et découragement auprès du personnel, des enfants et de leur famille. Ce manque de reconnaissance et ces audits ont entraîné de nombreux licenciements, des renvois d’enfants précarisés, des arrêts de prestations socio-éducatives, des difficultés à remplacer le personnel parti, des coûts financiers extra-budgétaires (des centaines de milliers de francs) auraient été alloués aux audits. Pourtant, ces institutions semblent jouer un rôle utile et efficace. Une d’entre elles, par exemple, a réussi à ré scolariser 70% des enfants qu’elle suivait.

Par ailleurs, il est troublant de constater que, malgré la démographie et une fragilisation reconnue de d’avantage d’enfants 3 des institutions, depuis quelques années, n’accueillent plus qu’un tiers d’enfants par rapport à leur capacité. Où sont passés ces enfants qui occupaient ces places il y a encore quelques années. L’école inclusive a-t-elle réussi à tous les intégrer en son sein malgré une sous dotation des enseignants spécialisés et des aides à l’intégration ?

Par ce postulat, nous demandons au Conseil d’Etat d’établir un rapport sur l’avenir et le rôle des internats avec école spécialisée en précisant leurs prestations dans le cadre de l’école inclusive. Une politique claire et transparente permettra à tous les acteurs de travailler en bonne intelligence dans l’intérêt des enfants en grande difficulté.

Conclusion

Renvoi à une commission avec au moins 20 signatures

Documents

Lien Titre
  22_POS_47-Texte déposé Intervention parlementaire

Séances dont l'objet a été à l'ODJ

Date Décision
13.09.2022
06.09.2022

Liste exhaustive des cosignataires

Signataire Parti
Valérie Zonca VER
Sylvie Podio VER
Oriane Sarrasin SOC
Patricia Spack Isenrich SOC
Muriel Thalmann SOC
Felix Stürner VER
Cendrine Cachemaille SOC
Didier Lohri VER
Alberto Cherubini SOC
Sabine Glauser Krug VER
Claude Nicole Grin VER
Nathalie Jaccard VER
Théophile Schenker VER
Blaise Vionnet V'L
Laurent Balsiger SOC
Jean-Daniel Carrard PLR
Vincent Keller EP
Géraldine Dubuis VER
Joëlle Minacci EP
Claire Attinger Doepper SOC
Céline Misiego EP
Yves Paccaud SOC
Isabelle Freymond SOC
Sylvie Pittet Blanchette SOC

Partager la page