La future horloge du Parlement est en voie de fabrication à l’Ecole technique de la Vallée de Joux

Publié le 22.11.2021

En 2023, l’horloge fabriquée, décorée et assemblée par les apprentis-es de l’Ecole technique de la Vallée de Joux (ETVJ) ornera les murs du Parlement vaudois. Le Bureau du Grand Conseil, en séance extra-muros à l’école, a pu présenter le 18 novembre dernier les premières pièces de cette pendule qui rend hommage aux régulateurs de précision du début du XXe siècle. Financé en partie par l’Union des retraités de l'Etat de Vaud (UREV) et l’Association pour le développement des activités économiques de la Vallée de Joux (ADAEV), ce projet fédérateur et transgénérationnel permet aux apprentis-es et étudiants-es de perpétuer un savoir-faire régional au rayonnement international.

De l’apparence d’un régulateur de précision du début du XXe siècle, la future horloge du Grand Conseil est un beau défi pour les élèves de l’ETVJ. Elégante dans son cabinet transparent, sa partie extérieure a été revisitée pour correspondre au style architectural du Parlement vaudois. Elle fonctionnera comme ses vénérables ancêtres des années 1930-50 avec un mouvement mécanique, dont l’énergie est fournie par un poids. Ses dimensions - hauteur 1m50-80, largeur 50cm – en feront une œuvre unique et remarquable. Parmi les autres contraintes techniques, elle doit aussi être silencieuse, s’intégrer avec le bâti existant et avoir la meilleure visibilité possible une fois installée sur le mur de la salle plénière du Parlement.

Un projet symbolique et formateur qui réunit les générations

En partie intégrée au programme d'études des élèves de l’ETVJ, la réalisation de l’horloge permet de réhabiliter au sein de l'école un savoir-faire en voie de raréfaction. Si la moitié des 150’000 francs que coûte le projet est financée par le Grand Conseil, le DFJC prend en charge les frais de personnel nécessaires à la conception de l’horloge, qui a nécessité un engagement sur la durée Ce travail s’inscrit en outre pleinement dans le Programme de législature 2017-2022 du Conseil d'Etat qui prévoit de renforcer la formation professionnelle et sa valorisation.

Considérant l’idée séduisante, l’UREV a aussi manifesté son intérêt pour ce projet, puisque des élèves de l’école postobligatoire créent un objet, offert en partie par des aînés, pour un endroit où siègent des personnes actives et représentant les différentes régions du canton. L'aspect symbolique est fort, la tradition dans la région aussi, raison pour laquelle l’ADAEV et les communes de la Vallée de Joux contribuent également au financement de ce projet.

Objectif 2023 et plus encore

Le projet est en phase de réalisation, avec le soutien technique des industriels de la région ; l’usinage des premières pièces et leur assemblage ont mené dans un premier temps à la réalisation du prototype. Celui-ci permettra non seulement de fabriquer l’horloge du Parlement mais donnera aussi la possibilité de construire des unités supplémentaires avec des caractéristiques différentes en taille, affichage ou cabinet. Fin 2023, elle sera inaugurée dans un Parlement dont les député-e-s ont exprimé le vœu, depuis leur arrivée, de voir la salle plénière être ornée d’une horloge « Made in Vaud ».

Le Bureau du Grand Conseil et le directeur de l’ETVJ Frédéric Schütz ont salué ce jeudi devant la presse, les apprentis-es, les étudiants-es et les autorités l’avancée de ce beau projet pour le Canton.

Lausanne, le 18 novembre 2021

Renseignements ou questions :

Laurence Cretegny, présidente du Grand Conseil, 079 410 17 84

Frédéric Schütz, directeur de l’ETVJ, 021 557 43 11

Partager la page