20_HQU_41 - Question orale Anne-Laure Métraux-Botteron - Présence des futurs pères lors des contrôles de grossesse et à la maternité dès les premiers jours de l’enfant, malgré le coronavirus.

Séance du Grand Conseil du mardi 1er décembre 2020, point 2.11 de l'ordre du jour

Texte déposé

Depuis le début de la pandémie au mois de mars 2020, les futurs pères n’ont plus la possibilité d’assister aux contrôles de grossesse et ne peuvent plus être présents à la maternité lors des premiers jours de l’enfant.

 

La présence du père dès les premiers contrôles est importante à la fois pour lui permettre de concrétiser la naissance à venir ainsi que pour soutenir la future maman. De plus, la naissance d’un enfant provoquant beaucoup de changements, la présence du père durant les premiers jours est nécessaire pour qu’il puisse soutenir la mère mais également pour qu’il puisse prendre sa place et créer les premiers liens avec son enfant.

 

La situation actuelle provoque souvent un retour plus rapide à la maison de la maman et de l’enfant, avec tous les problèmes et inquiétudes que cela peut engendrer pour les nouveaux parents.

 

Au vu des remarques ci-dessus, je pose la question suivante au Conseil d’Etat :

Ne serait-il pas envisageable de trouver des solutions pour que les pères puissent assister aux contrôles gynécologiques liés à une grossesse et puissent être présent à la maternité lors des premiers jours de l’enfant ?

Retour à l'ordre du jour

Partager la page