21_HQU_53 - Question orale Philippe Vuillemin - Un soutien sans arrière pensée ?.

Séance du Grand Conseil du mardi 27 avril 2021, point 4.6 de l'ordre du jour

Texte déposé

 

Il se dit que les docteurs B.G et V.d’A se trouvaient au Mormon, lors de l’évacuation de la ZAD.

Ce sont d’éminents médecins très liés à UNISANTE, organisme aux centres d’intérêt tellement multiples que l’on finit par ne plus savoir ce qu’il fait et ne fait pas.

 

Question : Dans le contexte de l’évacuation de la ZAD, quelle mission médicale leur avait-elle été dévolue ?

 

 

Nom et prénom de l’auteur :                                                      Signature :

Vuillemin Philippe.

Nom(s) et prénom(s) du (des) consort(s) :                                Signature(s) :

 

 

Transcriptions

M. Philippe Vuillemin (PLR) —

Un soutien sans arrière-pensée ? (21_HQU_53)

Il se dit que les docteurs B.G et V.d’A se trouvaient au Mormont, lors de l’évacuation de la ZAD. Ce sont d’éminents médecins très liés à Unisanté, organisme aux centres d’intérêt tellement multiples que l’on finit par ne plus savoir ce qu’il fait et ne fait pas.

Question : dans le contexte de l’évacuation de la ZAD, quelle mission médicale leur avait-elle été dévolue ?

Mme Rebecca Ruiz (C-DSAS) — Conseiller-ère d'État

Le Conseil d’Etat a sollicité la direction d’Unisanté à ce sujet. Cette dernière a précisé qu’Unisanté n’avait aucune activité sur la ZAD, en particulier lors de son évacuation. Elle nous a également signalé que les deux médecins en question travaillent à temps partiel au sein de l’institution. Par rapport à votre question indirecte sur les activités d’Unisanté, permettez-moi de rappeler ici ses missions :

1.         Les prestations de la première ligne de soins, en particulier l’accès aux soins et l’orientation au sein du système de santé.

2.         Les prestations en lien avec des populations vulnérables ou à besoins particuliers.

3.         Les interventions de promotion de la santé, prévention 1 et 2.

4.         Des expertises et recherches sur l’organisation et le financement des systèmes de santé.

5.         Des activités de recherche et d’enseignement universitaire en médecine générale et communautaire, en santé publique et en santé au travail.

Pour conclure, selon les termes du décret, Unisanté est « un établissement de droit public, doté de la personnalité morale et placé sous la surveillance de l’Etat ».

M. Philippe Vuillemin (PLR) —

Je remercie Mme la conseillère d’Etat de sa réponse qui a brillamment rebondi sur la deuxième partie de ma question. J’ai posé cette question, car ayant été responsable de la garde et du soutien sanitaire lors du G8, il était évident à mes yeux que même si j’étais député libéral, j’allais soigner tout le monde. C’est pour cette raison que je souhaitais savoir si ces deux confrère et consœur, lesquels sont engagés selon leurs droits absolus, avaient reçu la mission — que je trouve honorable — de s’occuper de la santé des zadistes. Le but était d’attirer l’attention sur le fait que, quoi que l’on fasse dans notre vie de docteur, on reste des médecins pour l’éternité. Ce n’est pas toujours une position confortable et cela doit parfois nous conduire à faire attention aux endroits où l’on se trouve ainsi qu’aux propos que l’on tient. Votre serviteur l’a parfois appris à ses propres dépens. Par ailleurs, le Conseil d’Etat a beaucoup de chance de pouvoir compter sur le docteur B. G qui est un très grand spécialiste de la vaccination et que nous respectons.

Retour à l'ordre du jour

Partager la page