Décision

En réponse à un postulat du député Sergei Aschwanden portant sur les difficultés des élèves à concilier pratiques sportives ou artistiques à haut niveau et études au postobligatoire, le Conseil d’État relève les améliorations qui ont récemment été apportées en la matière. En plus des classes existantes, des dispositifs spécifiques, ouverts à tous les cursus de formation gymnasiale, ECG et EC incluses, ont été mis en place en partenariat avec les associations sportives concernées. Proposés pour quatre sports différents, ces dispositifs tiennent compte des contraintes et particularités qui leur sont propres, notamment en proposant des horaires adaptés. Des entraînements chapeautés par certaines associations sportives sont également organisés directement au sein des établissements. Cette nouvelle offre, jugée concluante, ouvre désormais la possibilité d'une pérennisation et d'une extension vers d’autres pratiques. Enfin, concernant la modification réglementaire demandée visant à permettre aux élèves fréquentant ces classes d’élite spécifique de refaire leur année en cas d’échec, elle sera apportée à la faveur d’une prochaine révision du règlement des gymnases avec, pour horizon, une entrée en vigueur à la rentrée 2023.

Renseignements complémentaires

DEF, Lionel Eperon, directeur général de l'enseignement postobligatoire, 021 316 63 06

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :