Décision

Dans sa réponse à une question de la députée Monique Ryf, le Conseil d’Etat estime que la mise en place d’une action coordonnée contre le frelon asiatique est nécessaire, compte tenu du risque d’expansion rapide de cette espèce exotique envahissante et des impacts sur la biodiversité, l’économie agricole et la santé publique. Dans cette optique, et pour le deuxième semestre 2023, la Direction générale de l’environnement (DGE) va continuer à financer les mesures de lutte  en recourant uniquement au Fonds cantonal de conservation de la faune. En même temps, la DGE va demander à l’Office fédéral de l’environnement en fin d’année si celle-ci accepte d’augmenter le montant des subventions allouées au canton, étant donné que les montants accordés par la Confédération (dans le cadre de la convention programme Nature) pour la période 2020-2024 ont déjà tous été utilisés. En outre, le Conseil d’Etat étudie l’opportunité d’impliquer d’autres services de l’administration que la DGE sur le plan des ressources techniques et financières.

Renseignements complémentaires

DJES, Frédéric Hofmann, chef de la section Chasse, pêche et espèces, Direction générale de l'environnement, 021 557 86 49

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :