Décision

Dans sa réponse à une question de la députée Muriel Thalmann sur la mise à jour de l'information sur les mutilations génitales féminines, le Conseil d’État indique que le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes et le Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme collaborent étroitement notamment sur le dossier des mutilations génitales féminines et des mariages forcés. La lutte contre ces phénomènes fait d’ailleurs partie intégrante du Plan d’action pour la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul. Fin 2023, ces deux services ont lancé une enquête pour dresser un état des lieux sur les prestations disponibles en matière de prévention et de prise en charge de telles mutilations et les besoins en la matière.

Renseignements complémentaires

DEIEP, Maribel Rodriguez, cheffe du Bureau de l'égalité entre les femmes et les hommes, 021 316 61 24

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :