Décision

Le Conseil d’Etat répond à une interpellation du député Nicola Di Giulio qui demande une étude, à la suite de problèmes d’envoi des convocations à l’assemblée générale 2022 de la CGN, ainsi que la tenue d’une nouvelle assemblée. Le gouvernement, mis au courant par la CGN en janvier dernier, regrette ces problèmes d’envoi qui apparaissent toutefois n'avoir eu qu'une portée limitée, puisqu’ils ont généré deux réclamations auprès de la société. De plus, il constate que l’assemblée a été valablement convoquée dans le cadre des publications officielles cantonales. Le Conseil d’Etat ne juge dès lors pas nécessaire de mener une enquête plus approfondie et ne souhaite pas s’immiscer dans la gestion opérationnelle de la CGN en demandant la convocation d’une nouvelle assemblée, réaffirmant par ailleurs son soutien au Conseil d’administration et à la direction de la CGN.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Jean-Charles Lagniaz, chef de la division Management des transports, Direction générale de la mobilité et des routes, 021 316 73 72

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :