Décision

Dans sa réponse à une interpellation du député Vincent Keller, le Conseil d’Etat rappelle que le financement des prestations de psychomotricité pour les enfants et les jeunes qui présentent des troubles développementaux est triple: étatique, subventionné-institutionnel, subventionné-privé. Le Gouvernement a le souci de la cohérence du système, de l’accès équitable à toutes les prestations d’aide et de conditions de travail attractives. Son plan d’action sur l’encadrement scolaire et la santé mentale prévoit un renforcement de ces aides avec de nouvelles mesures, y compris pour la psychomotricité.

Renseignements complémentaires

DEF, Raphaël Gerber, directeur général adjoint de l'enseignement obligatoire et de la pédagogie spécialisée, 021 316 54 03

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :