Décision

Le député David Raedler a interpellé le Conseil d’Etat sur les effets éventuels d’une récente décision de Swissmedic au sujet d’un dispositif d’auto-tests sur le dépistage volontaire des infections sexuellement transmissibles (IST), tel qu’il est pratiqué aujourd’hui dans les centres de santé sexuelle de la Fondation PROFA. Etaient en cause, d’une part, la pratique de l’auto-prélèvement avec le matériel aujourd’hui disponible sur le marché et, d’autre part, le regroupement des échantillons avant analyse (pooling). Dans sa réponse, le Conseil d’Etat observe que la décision de Swissmedic concerne un dispositif de test à domicile en particulier, et non pas les tests pratiqués dans le cadre de consultations médico-infirmières telles que celles proposées par la Fondation PROFA. Le Conseil d’Etat préconise le maintien de la pratique actuelle, laquelle améliore l’acceptabilité, l’efficacité et l’économicité du dépistage volontaire des IST.

Renseignements complémentaires

DSAS, Dr Karim Boubaker, médecin cantonal, Direction générale de la santé, 079 783 25 89

Fichier à télécharger

Décisions du Conseil d'État

Voir toutes les décisions de la séance du Conseil d'Etat du 13 décembre 2023

Partager la page

Partager sur :