Décision

Dans sa réponse à une interpellation du député Alberto Mocchi, le Conseil d’Etat reconnaît que l’encéphalomyélite myalgique ou syndrome de fatigue chronique est un problème de santé qui peut être invalidant, dont le diagnostic est difficile à poser et qui ne connaît pas de traitement médical efficace. Il rappelle qu’il existe au sein d’Unisanté une consultation de consilium à disposition des médecins pour des situations particulièrement complexes. Seule une vingtaine de situations avec cette maladie sont connues dans le canton. Les symptômes pouvant être analogues à ceux du COVID long, des synergies de prise en charge sont prévues au CHUV pour ces deux problèmes de santé. Le Conseil d’Etat suivra l’évolution des besoins des patients concernés. Par ailleurs, il rappelle que les questions relatives à la prise en charge par l’assurance maladie et par l’assurance invalidité sont du ressort des instances fédérales.

Renseignements complémentaires

DSAS, Catherine Hoenger Gasser, chargée de missions, Direction générale de la santé, 021 316 42 57

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :