Décision

En réponse à une interpellation du député David Raedler sur l'augmentation des accidents de circulation, le Conseil d’État soutient la mise en place, par les polices vaudoises, de mesures préventives et répressives afin de réduire au maximum le nombre de victimes sur les routes. Il rappelle que les causes principales des accidents avec victimes sont l’inattention, la distraction, la vitesse inadaptée et l’influence de l’alcool. Depuis plusieurs années, les campagnes de prévention routière du BPA et des polices sont accompagnées d’opérations de répression ciblées, de contrôles et de dénonciations dans le cadre de l’activité quotidienne des patrouilles dans le canton. D’importants moyens de prévention et de répression de l’inattention et de la distraction sur la route sont déjà mis en œuvre par la Police cantonale et les polices communales vaudoises et seront reconduits en 2024.

Renseignements complémentaires

DJES, Jean-Christophe Sauterel, directeur communication et relations citoyens, Police cantonale, 021 644 80 22

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :