Décision

En réponse à l’interpellation de la députée Isabelle Freymond, le Conseil d’Etat observe que le système actuel assure les prestations d’aide à domicile à un coût raisonnable, mais qu’il ne permet pas toujours de conserver son personnel privé de ménage lorsque la situation financière se péjore. Dans le cadre d’une réflexion plus large sur l’aide à domicile menée actuellement par le Département de la santé et de l’action sociale, le Conseil d’Etat proposera prochainement au Grand Conseil un projet de révision de la loi d'aide aux personnes recourant à l'action médico-sociale étendant le champ d’application de l’aide individuelle à la couverture des charges salariales du personnel de ménage privé.

Renseignements complémentaires

DSAS, Fabrice Ghelfi, directeur général de la cohésion sociale, 079 783 25 89

Fichier à télécharger

Décisions du Conseil d'État

Voir toutes les décisions de la séance du Conseil d'Etat du 6 mars 2024

Partager la page

Partager sur :