Décision

En réponse à une interpellation du député Jacques-André Haury, le Conseil d’Etat précise que les primes facturées par l’Etablissement cantonal d'assurance (ECA) ont été supérieures en 2023 pour deux raisons. D’une part, une adaptation à la hausse des polices bâtiments a été effectuée, en lien avec l’augmentation de l’indice des coûts à la construction, conformément au cadre légal. D’autre part, en raison des faibles performances sur les marchés boursiers, le Conseil d’administration a décidé de renoncer en 2023 à octroyer un rabais, alors qu’il avait été en mesure de le faire en 2022. Le Conseil d’Etat soutient la politique prudente de l’ECA en matière de gestion des réserves eu égard à l’augmentation des risques provoqués par les changements climatiques. Il rappelle à ce titre que l’ECA ne bénéficie pas d’une garantie d’Etat.

Renseignements complémentaires

DJES, Yvan Rytz, secrétaire général, 021 316 40 02

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :