Décision

Interrogé dans une interpellation du député José Durussel sur les sanctions encourues par les militants du climat qui bloquent les axes autoroutiers, le Conseil d'Etat affirme en préambule qu'il ne cautionne pas les méthodes utilisées par ces derniers. Pour le reste, il rappelle que les sanctions qui doivent être prononcées contre de tels agissements sont du ressort des tribunaux. En vertu du principe de la séparation des pouvoirs, le Conseil d'Etat n'a pas à se positionner sur cette question.

Renseignements complémentaires

DITS, Théophile von Büren, responsable juridique départemental, secrétariat général, 021 316 45 20

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :