Décision

Le Conseil d’Etat a répondu à une interpellation du député David Raedler concernant l’abandon, par les tl, d’une partie de l’offre Taxibus dans la région lausannoise, la nuit entre 0h10 et 1h40 et de 3h30 à 5h40, ainsi que la journée dans quatre zones. La suppression de cette prestation urbaine sur demande, commandée par les communes, s'inscrit dans un contexte de crise énergétique avec des conséquences très fortes sur les budgets des entités publiques et des entreprises de transports publics, qui ont conduit les tl à trouver des mesures d’optimisation des coûts, en touchant le moins de personnes possibles. Les services nocturnes et diurnes du Taxibus étaient relativement peu utilisés. Le Conseil d’Etat poursuit son engagement en faveur du développement d’une offre de transport public structurante et touchant le plus grand nombre de personnes dans l’agglomération.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Jean-Charles Lagniaz, chef de la division Management des transports, Direction générale de la mobilité et des routes, 021 316 73 72

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :