Décision

Dans sa réponse à une interpellation de la députée Sonya Butera sur la 12e année linguistique, le Conseil d’État constate que le modèle appliqué dans la Convention Pays-d’Enhaut – Saanenland est adapté aux besoins particuliers de cette région sur la frontière des langues, mais qu’il n’est pas généralisable. Cependant, le Canton de Vaud est ouvert à développer la 12e année linguistique selon les Recommandations d’exécution de la Conférence des directeurs et directrices cantonaux de l'instruction publique. Les élèves doivent pouvoir répéter la dernière année de la scolarité obligatoire dans une autre langue nationale dans la limite des places disponibles et sans facturation d’écolage. Des partenariats entre écoles et entre cantons constituent le levier qui facilitera, à l’avenir, cette option.

Renseignements complémentaires

DEF, Giancarlo Valceschini, directeur général de l'enseignement obligatoire et de la pédagogie spécialisée, 021 316 32 01

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :