Décision

Dans sa réponse à une interpellation de l'ancien député Vassilis Venizelos sur la situation et les besoins spécifiques des personnes LGBTIQ+ cherchant refuge en Suisse, le Conseil d'Etat indique qu’il est attentif aux conditions de l’accueil des personnes particulièrement vulnérables dont elles font partie. Il relève que la convention de subventionnement entre l’Etat de Vaud et l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM), qui héberge et assiste les personnes relevant du domaine de l’asile, prévoit notamment que l’établissement doit identifier les personnes vulnérables «en tenant compte entre autres des questions liées au genre et à l’orientation sexuelle et affective». Il mentionne également les soutiens cantonaux à l’association Rainbow Spot dont les compétences sont reconnues dans ce domaine (renforcement de la permanence hebdomadaire de l’association destinée aux personnes migrantes LGBTIQ+ financé en 2021 et 2022, soutien à un projet pilote de 2024 à 2026) et la contribution au financement d’une enquête menée en 2022 par l’Observatoire romand du droit d’asile et des étrangers sur la situation de ces personnes. Le Conseil d’Etat précise qu’un groupe de travail auquel est associée la déléguée cantonale pour les questions LGBTIQ est chargé, notamment, de se pencher sur les possibilités d’amélioration de leur accueil.

Renseignements complémentaires

DEIEP, Stève Maucci, chef du Service de la population, 021 316 46 82

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :