Décision

Dans sa réponse à un postulat de l'ancien député Vassilis Venizelos, le Conseil d’Etat présente la technologie blockchain et, en analysant la pertinence d’y recourir, constate son ambivalence : si elle offre des perspectives intéressantes en matière d’interopérabilité et de maîtrise des données, certaines de ses caractéristiques interrogent sur sa compatibilité avec le rôle de l’Etat et les enjeux environnementaux. Par ailleurs, le Conseil d’Etat rappelle que les choix de solutions informatiques sont motivés non pas par la technologie utilisée, mais par les objectifs à atteindre, en adéquation avec les systèmes d’information et sa stratégie numérique. C’est dans cette perspective qu’il considèrera les résultats du projet d’innovation mené par la DGNSI autour d’une identité électronique auto-souveraine.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Catherine Pugin, déléguée au numérique, 021 316 37 29

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :