Décision

Dans sa réponse à une interpellation de députée Aliette Rey-Marion, le Conseil d'Etat juge que la décision du Conseil fédéral d'élever les taux d'intérêt sur les crédits COVID-19 correspond à ce qui avait été annoncé dès le lancement de ce dispositif, qui a rempli son but : permettre aux entreprises concernées d’accéder rapidement et simplement à des crédits bancaires transitoires, leur fournissant ainsi des liquidités suffisantes pour couvrir leurs coûts fixes, malgré les pertes de chiffre d’affaires liées à la pandémie. Il s'agit aujourd'hui d'inciter les entreprises à ne pas recourir aux crédits COVID-19 plus longtemps que nécessaire, de manière à réduire le risque de défauts de crédits pour les contribuables et à éviter toute distorsion de concurrence vis-à-vis des entreprises qui prennent aujourd’hui des crédits via les canaux habituels, à des conditions moins avantageuses.

Renseignements complémentaires

DEIEP, Raphaël Conz, chef du Service de la promotion économique et de l'innovation, 021 316 58 23

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :