Décision

Le Conseil d’État a répondu à la consultation fédérale concernant le projet de révision de deux ordonnances. Il constate que les plans d’utilisation du réseau (PLUR) joueront un rôle encore plus crucial au sein de ces ordonnances, alors que son fonctionnement actuel n’est pas optimal. Si le Gouvernement ne remet pas en question l’utilité des PLUR en tant qu’outil d’élaboration des horaires futurs, il ne peut néanmoins soutenir la révision des trois ordonnances en l’état, sans amélioration significative de leur fonctionnement, notamment concernant la transmission des restrictions de capacité dues aux travaux. Elle est en effet jugée trop tardive, ne permettant pas au Canton de disposer d’une marge de manœuvre temporelle suffisante pour la commande de l’offre du trafic régional de voyageurs.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Jean-Charles Lagniaz, chef de la division Management des transports, Direction générale de la mobilité et des routes, 021 316 73 72

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :