Décision

Le Conseil d’Etat soumet au Grand Conseil une demande de crédit d’investissement additionnel de 7,8 millions de francs et de prêt conditionnellement remboursable additionnel de 7,3 millions de francs pour financer la part cantonale des surcoûts liés à la construction du tunnel ferroviaire du LEB. Plusieurs imprévus ont rallongé de 2,5 ans la durée de ce chantier complexe en milieu urbain: pandémie, découverte de souffre, optimisations de projet, fouilles archéologiques, abrasivité de la roche et tassements de terrain péjorant les rendements de la creuse, ou encore variations économiques. Lors de l’octroi du crédit d’investissement en 2017, il avait été prévu que les risques du projet, s’ils survenaient, feraient l’objet d’un EMPD complémentaire. Conformément aux principes de financement arrêtés entre le Canton et la Confédération pour ce projet, la Confédération prendra à sa charge les deux tiers des surcoûts, soit près de 29,3 millions de francs, via son Fonds d’infrastructure ferroviaire. Pour rappel, la construction du tunnel du LEB a permis de sécuriser les déplacements sur l’avenue d’Echallens à Lausanne et de rendre l’horaire plus robuste.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Jean-Charles Lagniaz, chef de la division Management des transports, Direction générale de la mobilité et des routes, 021 316 73 72

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :