Décision

En réponse à une interpellation et des résolutions des députés David Raedler et Alexandre Berthoud, le Conseil d’Etat rappelle son fort engagement pour défendre les intérêts du Canton non seulement dans le cadre du projet de modernisation de la gare de Lausanne, dont il regrette le retard, mais aussi pour faire avancer d’autres projets majeurs de développement des infrastructures ferroviaires, tels que le doublement de la ligne Lausanne-Genève ou la réduction du temps de parcours sur entre Lausanne et Berne. Il poursuit également sa politique volontariste de développement de l’offre de transports publics. Concernant le programme de développement des métros m2 et m3, il indique qu’une phase de réflexion est en cours dans le but de rechercher des solutions et optimisations pour garantir leur réalisation dans les meilleurs délais et aux meilleurs coûts. Il indique par ailleurs avoir nommé trois experts pour accompagner les instances de gouvernance du projet, à savoir MM. Serge Dal Busco, Olivier Français, et Philippe Gauderon.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Pierre-Yves Gruaz, directeur général de la mobilité et des routes, 021 316 71 30

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :