Décision

Dans sa réponse à une interpellation de la député Yolanda Müller Chabloz, le Conseil d’État rappelle que le partenariat historique entre l'UNIL et le CHUV se caractérise par des liens de nature complexe. Le récent rapport de la Cour des comptes met en évidence la nécessité de formaliser davantage ces liens. Le Conseil d’Etat considère que ses recommandations constituent une opportunité de faire évoluer la relation UNIL-CHUV vers plus de transparence et d’efficience, notamment en améliorant la gestion de l’enveloppe académique d’environ 120 millions de francs versée chaque année par l’UNIL au CHUV pour les prestations d’enseignement et de recherche que délivre l’hôpital universitaire. Un mandat conjoint des chefs de département du DEF et du DSAS aux directions des deux institutions permettra de préciser l’affectation de cette enveloppe académique et de régler le processus d’adaptation de l’enveloppe dans le temps. Ces travaux permettront de déterminer la part du coût de l’enseignement prégradué en médecine, financée par l’enveloppe académique.

Renseignements complémentaires

DEF, Jérémie Leuthold, directeur général de l'enseignement supérieur, 021 316 94 71 DEF, Sandrine Verest-Junod, directrice des affaires fédérales et universitaires, Direction générale de l'enseignement supérieur, 021 316 94 79

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :