Décision

Le Conseil d’Etat répond à une question du député Marc-Olivier Buffat concernant l’appel d’offre pour la planification hospitalière des soins aigus. Il précise que le degré de prédictibilité des coûts dans le modèle Swiss DRG, auquel la question fait référence, n’impacte pas les critères de sélection envers les hôpitaux qui seront autorisés à facturer LAMAL. Le degré de prédictibilité cité provient de l’expertise de la société SwissDRG. Il a d’ailleurs été mise à jour depuis. L’exigence de ne pas pratiquer de sélection des patients, appelée « obligation d’admission », est justifiée par la variabilité des coûts selon la sévérité des cas, le forfait facturable par DRG en représentant une moyenne.

 

Renseignements complémentaires

DSAS, Jean-Paul Jeanneret, adjoint, Direction générale de la santé, 021 316 42 89

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :