Décision

Sur la base d'un rapport complémentaire au postulat de l'ancien député Werner Riesen, qui invitait à faire baisser progressivement les tarifs jugés excessifs dans le domaine médical ambulatoire, sauf pour la médecine de famille, le Conseil d'Etat a analysé l’ensemble des nouveaux éléments en sa possession. Considérant le risque d'impact négatif d'une baisse de la valeur du point (VPT) sur l'attractivité de la médecine de famille, le Conseil d’Etat propose de renoncer à fixer un objectif précis pour réduire la VPT. Il s’engage en outre à explorer, en collaboration avec les différents partenaires, d'éventuelles mesures supplémentaires pour soutenir la pratique de cette spécialité de la médecine.

Renseignements complémentaires

DSAS, Jenni Kehler Haustein, analyste en systèmes de santé, secrétariat général, 021 316 59 27

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :