Décision

En réponse aux interpellations de la députée Anne-Lise Rime et des députés Loïc Bardet et Pierre-François Mottier, le Conseil d’État rappelle que les mesures inscrites au Plan d’action Loup font l’objet d’un suivi financier, y compris les montants à consentir pour 2023 et leur répartition. La procédure de dédommagement en cas de prédation a été simplifiée et accélérée pour mieux accompagner les exploitants. Un soutien financier pour la mise en place volontaire de mesures de protection des troupeaux est proposé. En 2022, on a dénombré 23 exploitations agricoles qui ont bénéficié de ce type d’aides, dont sept pour la détention de chiens de protection des troupeaux. Un groupe technique spécifique de l’administration cantonale évalue la possibilité d’élargir cette fonction à d’autres races de chien.

Renseignements complémentaires

DFA, Frédéric Brand, directeur de l'agriculture, de la viticulture et des améliorations foncières, Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires, 021 316 61 98 DJES, Sébastien Beuchat, directeur des ressources et du patrimoine naturel, Direction générale de l'environnement, 021 316 75 68

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :