Décision

Dans sa réponse à la consultation fédérale sur la structure tarifaire pour la physiothérapie ambulatoire, le Conseil d’Etat soutient l’introduction d’indications sur la durée des séances dans la structure tarifaire pour les prestations de physiothérapie, car elle permet une transparence accrue et limite l’incitation à raccourcir de manière injustifiée les séances. Il juge toutefois problématique l’impossibilité pour les physiothérapeutes de facturer le travail de coordination avec d’autres soignants et craint que la modification de la définition de la « physiothérapie complexe » n’accroisse, de manière injustifiée, le travail administratif pour les physiothérapeutes et les assureurs. Enfin, il considère qu’une analyse approfondie des pratiques actuelles serait souhaitable avant son adoption.

Renseignements complémentaires

DSAS, Dr Julien Dupraz, médecin cantonal adjoint, Direction générale de la santé, 079 783 25 89

Fichier à télécharger

Décisions du Conseil d'État

Voir toutes les décisions de la séance du Conseil d'Etat du 8 novembre 2023

Partager la page

Partager sur :