Décision

En réponse à une interpellation du député Sylvain Freymond, le Conseil d’Etat rappelle qu’il regrette la décision prise par l’entreprise Vaud Céréales SA d’abandonner le transport de ses marchandises par le rail au profit de la route. Les installations ferroviaires qu’elle utilise nécessitent une mise aux normes et le coût financier est entièrement à la charge du propriétaire privé. Les bases légales en vigueur ne permettent pas au Canton de financer des entreprises privées dans leurs investissements liés aux infrastructures ferroviaires dédiées au transport de marchandises. A l’avenir, au travers de sa stratégie cantonale, le Conseil d’Etat souhaite renforcer la collaboration entre partenaires publics et privés, et soutenir les entreprises privées dans leurs investissements liés à leurs installations ferroviaires afin d’encourager le report modal de la route au rail. Cette politique publique figure parmi les mesures emblématiques du Plan Climat et est inscrite au Programme de législature 2022-2027.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Pierre-Yves Gruaz, directeur général de la mobilité et des routes, 021 316 71 30

Fichier à télécharger

Partager la page

Partager sur :