Messager boiteux

Facsimile Almanach du Messager boiteux, couverture, 1708, éd. Säuberlin & Pfeiffer

Savoirs transmis par le Messager Boiteux

L’almanach du Messager boiteux est dès son origine une publication propriété d’un imprimeur privé.

Attesté à Vevey dès 1707, c’est le "plus vieil almanach suisse encore publié et lu à ce jour" (DESPONDS, 1996, p. 15).

L’édition 2011 se présente ainsi : "Publication historique dont Antoine Souci fut l’astrologue et l’historiographe. Il contient les calendriers protestant et catholique. On peut y lire des observations astronomiques sur chaque mois ; le cours du Soleil et de la Lune ; les principales foires de Suisse, des départements limitrophes de la France, de la vallée d’Aoste ; un recueil de récits et d’anecdotes accompagné d’illustrations ; une revue des principaux événements survenus dans le monde, en Suisse et dans chacun des cantons romands depuis de début de 2009." (Le Messager boiteux, p. 1, 304e année, 2011).

Il paraît une fois par année au début septembre, est tiré à 80'000 exemplaires et satisfait financièrement son éditeur.

Dans le canton de Vaud

L'ancrage historique du Messager boiteux est à Vevey. Mais l’éditeur actuel est Säuberlin & Pfeiffer S.A. à Châtel-St-Denis (FR).

Diffusion actuelle : toute la Suisse romande

Annonce de publication en 1913

"Le véritable Messager boiteux de Berne et de Vevey pour 1914, édité par la Société de l'Imprimerie Klausfelder, à Vevey. Prix : 30 cent. Le Messager boiteux a beau compter 207 années: ce sont 207 printemps. Quand il nous arrive, en automne — il est là! — il nous apparaît chaque fois rajeuni et cependant toujours lui même : c'est dire qu'il fut et qu'il est toujours robuste. C'est qu'il suit le Temps, et le Temps est éternel. Il vise toujours à être le premier des almanachs, et il y réussit. On est surpris de voir qu'en 40 pages les éditeurs aient mis tant de lecture variée et agréable, instructive ou récréative. Bien qu'il relate les grands faits de l'année au près et au loin, il n'en reste pas moins une oeuvre de chez nous, de laquelle jamais on ne se passe : si le Messager boiteux n'est pas dans une maison, l'an qui vient paraît long et incomplet."

In Le Conteur vaudois: journal de la Suisse romande, no 51, 1913.

A voir

En Suisse et ailleurs

Nombreuses traditions comparables ailleurs dès le XVIIIe siècle:

  • Hinkender Bote
  • Corrier zoppo
  • Messagers boiteux de Bâle
  • Messagers boiteux de Berne
  • Messagers boiteux de Neuchâtel.

Tous ont disparu

Actuellement (Berne) : 
Der Hinkende Bot 2018

Facsimile Almanach du Messager boiteux, 1708, éd. Säuberlin & Pfeiffer
Facsimile Almanach du Messager boiteux, 1708, éd. Säuberlin & Pfeiffer
Facsimile Almanach du Messager boiteux, 1708, éd. Säuberlin & Pfeiffer
Messager boiteux, 1817 - CIV
Facsimile Almanach du Messager boiteux, couverture, 2011, éd. Säuberlin & Pfeiffer
Facsimile Almanach du Messager boiteux, saisons de 2011, éd. Säuberlin & Pfeiffer
Facsimile Almanach du Messager boiteux, "Madame la Lune m'a dit...", 2011, éd. Säuberlin & Pfeiffer
Facsimile Almanach du Messager boiteux, "Madame la Lune m'a dit...", 2011, éd. Säuberlin & Pfeiffer

Bibliographie

"Le Messager boiteux, facsimile de l'édition de 1707", in L'almanach romand. Messager boiteux, Châtel-Saint-Denis, Säuberlin et Pfeiffer, 2007.

COLLECTIF, Les secrets d’un almanach : le véritable Messager boiteux de Berne et de Vevey: questions sur la culture populaire, Bernard Crettaz Alain Jacquesson et Jean-Claude Mayor (dir.), Annales du Centre de Recherche sociale, Institut d’Etudes sociales, Genève, 1980.

DESPONDS, Liliane, Messager boiteux, trois siècles d’histoire au travers du terroir, Yens-sur-Morges, Cabédita, 1996.

GREILICH Susanne, YORK-GOTHART Mix (éd.), Populäre Kalender im vorindustriellen Europa. Der Hinkende Bote / Messager boiteux. Kulturwissenschaftliche Analysen un bibliographisches Repertorium. Ein Handbuch, Berlin, De Gruyter, 2006.

SIMON-VERMOT, Roger (éd.), Horrifiantes histoires du Messager boiteux, Châtel-Saint-Denis, Säuberlin et Pfeiffer, 2008.

TOINET, Paul, Les Messagers boiteux, Genève, Slatkine, 1982.

En ligne

Partager la page