Pirates et brigands

La Vaudoise, 1989, photo: J.-F. Luy - ACV

Héritiers des anciens nautes du Léman, les Pirates cultivent un esprit frondeur et libertaire, mais aussi l’amitié, la fraternisation et l’entraide. Au-delà de certaines actions "coup de poing" (comme le "vol" de pédalos à Ouchy), leur action est surtout patrimoniale, puisqu’ils veulent sauvegarder et perpétuer les traditions lacustres lémaniques.

L’action principale des Pirates d’Ouchy est ainsi de préserver et de faire naviguer La Vaudoise, ancienne barque du Léman et  "dernière embarcation de ce type construite pour le transport des marchandises" (1932).

Quant à la Nouvelle Compagnie des Brigands du Jorat (1971), si les ancêtres dont elle se réclame ont bien été des bandits sanguinaires, elle s’est donné aujourd’hui une tout autre mission: éveiller tout un chacun à la nature et sauvegarder la beauté des terres, forêts et coutumes des villages du Jorat. Entre 2 enlèvements spectaculaires de politiciens et autres personnalités, elle participe au reboisement et au maintien du patrimoine forestier du Jorat (ponts…).

En 2011, elle compte env. 60 compagnons-brigands. Sa devise: "Savoir rire mais faire bien".

Des synergies existent entre Pirates et Brigands vaudois: les Brigands comptent 2 Pirates dans leurs rangs et les uns et les autres participent à des activités communes.

Les Confréries d'Ouchy, de Rive, du Bief, des Pierrettes, de Cully et de la Veveyse, des Iris se sont regroupées en une Amicale des Confréries Pirates fondée en 1999.

Une borne située au bas de la rue du Bugnon à Lausanne marque la "ligne de partage des influences": au sud le territoire des Pirates d’Ouchy, au nord, celui des Brigands du Jorat. Située entre Le Chalet à Gobet et Peney-le-Jorat, la "Borne des 3 Jorats" est tous les 5 ans un lieu de rencontre pour les Brigands.

Dans le canton de Vaud

Rives du Léman et du lac de Neuchâtel et forêt du Jorat

Sur le Léman:

  • La Confrérie des Pirates d'Ouchy (Commune libre d'Ouchy – 1934)
  • La Noble Confrérie des Pirates de Rive (Nyon – 1965),
  • La Confrérie des Pirates du Bief (Préverenges – 1977)
  • La Confrérie des Pierrettes (Saint-Sulpice – 1960)
  • La Confrérie des Pirates de Cully (1948) et des Pirates de Cully – Moratel,
  • La Confrérie des Pirates de la Veveyse (1947)

Sur le lac de Neuchâtel:
La Commune libre des Pirates des Iris (Yverdon – 1959)

Dans les Bois du Jorat:
La Nouvelle Compagnie des Brigands du Jorat (1971)

A voir

En Suisse et ailleurs

Non répertorié à ce jour

Pirates d'Ouchy, 1938 - CIV
L'Etoile du Léman, bateau des Pirates de Rive, Nyon, 1985, photo: Rouèche - ACV
Pirates d'Ouchy, 1971, photo: J.-P. Grivel - ACV
Pirates d'Ouchy, 1983 - ACV
Les Pirates d'Ouchy attaquent l'Hôtel de Ville de la Palud, Lausanne, 1992, photo: J.-C. Curchod - ACV
Opération des Pirates d'Ouchy, vol de pédalo, Ouchy, 1991, photo: P. Martin - ACV
Territoire des Brigands du Jorat, Lausanne, 2011 - SERAC
Territoire des Pirates d'Ouchy, Lausanne, 2011 - SERAC
Brigands du Jorat, 1983, photo: J.-F. Luy - ACV
Brigand du Jorat, 1983, photo: J.-F. Luy - ACV

Bibliographie

COLLECTIF, "Le Jorat", Mémoire vive, n° 20, 2011.

DORTHE, Lionel, "Les Brigands du Jorat, crève-la-faim, bandits sociaux ou brutes sanguinaires?", in Justice et criminalité : Vaud, XVe-XXIe siècle, Revue Historique vaudoise, n° 118, 2010, p. 35-47.

GARZAROLLI, Richard,  Les Brigands du Jorat, Lausanne, L’Age d’Homme, 1968.

GEORGE-PERRIN, Francis, L’épopée des brigands du Jorat, Sierre, Ed. à la Carte, 2010.

HUGGER, Paul, Rebelles et hors-la-loi en Suisse : genèse et rayonnement d’un phénomène social, Lausanne, Ed. 24Heures, 1977.

Partager la page