Votre identité

13.2. Emplois dans des branches innovatrices

Thème: Recherche, développement et technologie

Signification de l'indicateur

Le développement durable implique que l'efficacité économique d'une société et son capital productif, social et humain soient préservés, voire améliorés. Ce capital doit croître aussi bien quantitativement que qualitativement (principe 10a). Cela nécessite d'une part de bonnes possibilités de formation et d'autre part des emplois permettant de mettre en œuvre le savoir acquis. Une main-d'œuvre hautement qualifiée et des places de travail correspondantes constituent un important facteur de préservation de la compétitivité d'un pays (principe 10b).

Cet indicateur présente la part des emplois – en équivalent plein temps – dans les branches qualifiées d'innovatrices dans l’emploi total.

Principes en rapport avec cet indicateur: 10a. Promotion de l'efficacité économique, 10b. Ordre économique favorable à l'innovation et à la concurrence, 13. Emploi valorisant et permettant de gagner sa vie.

Type d'indicateur: (C) capital.

Evolution

Emplois dans des branches innovatrices

Sources :
OFS – Recensement fédéral des entreprises (RFE).
KOF – Innovationerhebung 2008.
StatVD.

Données (xls, 41 Ko)

En bref

Tendance statistique :


Evaluation développement durable :


Commentaire

Commentaire statistique

Tendance: aucune conclusion possible (absence de tendance).

Sur la période 2006–2008, dans le canton de Vaud, les branches d’activités qualifiées d’innovatrices (voir sous Méthodologie) concentrent près d’un emploi sur six en équivalent plein temps (15,5 %). La comparaison, dans le temps, de l’indicateur est rendue difficile par le fait que la liste des branches innovatrices varie d’une enquête à l’autre.

Commentaire développement durable

Evaluation: pas d'évaluation (absence de tendance).

Méthodologie

Branches d’activités qualifiées d’innovatrices

Le Centre de recherches conjoncturelles de l’EPFZ (KOF) effectue, tous les trois ans, une enquête sur l’innovation auprès d’un échantillon d’entreprises. Les enquêtes de 2002, 2005 et 2008 ont été utilisées. La liste des branches qualifiées d’innovatrices dans l’indicateur 13.2 varie d’une enquête à l’autre.

La liste des branches innovatrices utilisée pour le calcul de l’indicateur est issue d’une analyse séparée des secteurs « industrie » et « construction + services ».

L’indicateur agrégé du KOF sur les activités innovantes d’une branche répond à une conception large. Il comprend 17 indicateurs individuels rangés en trois groupes :

- groupe 1 : indicateurs d’input : dépenses pour la recherche, le développement, la construction/design, investissements consécutifs, dépenses d’informatique. Ces cinq indicateurs sont mesurés sur une échelle d’intensité à 5 niveaux et sont présentés séparément pour les innovations au niveau des produits et les innovations au niveau des processus.

- groupe 2 : indicateurs d’output brevets oui/non, nombre de brevets par collaborateur, autres droits oui/non (Copyright, marques, design industriel).

- groupe 3 : indicateurs axés sur le marché : part dans le chiffre d’affaires de trois catégories de produit innovateurs : nouveaux produits, ensemble des produits innovateurs – i.e. y compris produits sensiblement améliorés – ainsi que nouveautés sur le marché. En outre, un indicateur d‘amélioration de la position sur le marché du point de vue des coûts a été inclus («réduction des coûts grâce aux innovations au niveau des processus oui/non»).

La méthode de calcul de l’indicateur agrégé présentée ci-dessus vaut pour l’enquête sur l’innovation la plus récente et est légèrement différente de la méthode utilisée précédemment. Pour de plus amples informations méthodologiques, se référer aux rapports « Strukturberichterstattung : Innovationsaktivitäten in der Schweizer Wirtschaft – Eine Analyse der Ergebnisse der Innovationserhebung » publiés tous les trois ans par le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO).

Pour l’enquête 2008, les branches innovantes sont l’industrie du textile, les industries du papier et du carton, édition et impression, la chimie/pharma, l’industrie du plastique, l’industrie des machines, des équipements électroniques, l’électrotechnique, l’horlogerie, le secteur des banques et assurances, l’informatique/recherche et développement.

Étape 1: Détermination des branches innovatrices d’après le recensement du Konjunkturforschungsstelle der ETH Zürich (KOF). On utilise pour cela l’appréciation globale de la performance innovatrice des branches (indicateur agrégé), à l’aide des 17 indicateurs détaillés définis par le KOF, d’une part pour le secteur de l’industrie, d’autre part pour la construction et les services.

Étape 2: Répartition des branches retenues dans les catégories NOGA 2002 (nomenclature générale des activités économiques), selon le code à deux caractères utilisé dans le recensement des entreprises.

Étape 3: A l’aide du recensement des entreprises, on détermine ensuite pour le canton de Vaud la part des emplois (en équivalent plein temps) dans les branches retenues par rapport à l’ensemble des branches d’activité (en équivalent plein temps).

Calcul

Rapport en % entre les emplois (en équivalent plein temps) des branches innovatrices et l'ensemble des emplois (en équivalent plein temps).

Limites de l'indicateur

Cet indicateur ne mesure pas la performance innovatrice des entreprises d'un canton, mais simplement la présence dans le canton de branches considérées comme innovatrices au niveau de l'ensemble de la Suisse. De plus, les emplois dans une branche innovatrice ne sont pas tous des emplois innovants.

Comparabilité

Une statistique sur l'innovation est calculée au niveau européen, mais elle concerne le chiffre d'affaires imputable (entreprise de plus de 10 personnes) aux produits innovants par secteur économique. Dans ce cas-là, un produit innovant est un produit (bien ou service) nouveau ou sensiblement amélioré introduit sur un marché ou un nouveau processus introduit au sein d'une entreprise. Ces deux statistiques ne sont pas comparables.

Des indicateurs semblables mais non comparables d'un point de vue méthodologique avec cet indicateur (Emplois dans des branches innovatrices) figurent dans les systèmes d'indicateurs de développement durable MONET (Ressources humaines en science et technologie) et Cercle indicateur (Innovations – Emplois dans des branches innovatrices).

Références

Source : KOF / Spyros Arvanitis, Thomas Bolli, Heinz Hollenstein, Marius Ley und Martin Wörter: Innovationsaktivitäten in der Schweizer Wirtschaft. Eine Analyse der Ergebnisse der Innovationserhebung 2011. Studie im Auftrag des Staatssekretariats für Wirtschaft. SECO Strukturberichterstattung.

Partager la page